VIDEO. Montpellier: Un «Bon groin» pour réserver sa côtelette en ligne en regardant le cochon grandir

ANIMAUX Pig’s Daddy lancera son étonnante plate-forme d’élevage participatif en mai prochain…

Nicolas Bonzom

— 

Un cochon (illustration).
Un cochon (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Pig’s Daddy est une plate-forme d’élevage participatif, lancée à Montpellier.
  • On pourra bientôt y réserver une part d’un cochon de son choix.
  • C’est l’éleveur, rigoureusement sélectionné, qui fixe son prix.

A l’heure du barbecue, vous allez peut-être bientôt pouvoir appeler votre côtelette de porc par son petit nom. La start-up montpelliéraine Pig’s Daddy s’apprête à lancer, au mois de mai, une étonnante plate-forme d’élevage participatif… de cochons.

>> A lire aussi : Poulet, bœuf, saucisse... Cinq conseils pour réussir à coup sûr la cuisson de la viande au barbecue

La jeune entreprise, hébergée à Alter Incub, une pépinière montpelliéraine spécialisée dans l’économie sociale et solidaire, proposera ainsi aux amoureux de la bonne chère de choisir son Porcinet préféré sur son site Internet, parmi des animaux sélectionnés, qui grandissent en plein air, dans de bonnes conditions, sans médicament, ni OGM.

« Les gens veulent de l’éthique, de la qualité »

« Les consommateurs en ont ras le bol de la façon dont les bêtes sont traitées dans les élevages intensifs, confie Clément Thollot, qui se lance dans l’aventure Pig’s Daddy avec Fabien Frery. Les gens veulent de l’éthique, de la qualité, ils prônent le circuit court. Mais tout le monde n’a pas la chance d’habiter pas à côté d’une exploitation de cochons. »

Trois à quatre mois avant qu’il n’arrive à son poids final, chaque animal aura droit à sa carte d’identité en ligne, indiquant sa race, ses spécificités, son producteur ou encore l’environnement dans lequel il grandit. Si l’on craque sur l’un d’eux, on peut en réserver une part : 2,5 kg, 5 kg, 10 kg... ou plus, pour les affamés. Une barre de progression indiquera, au fur et à mesure, le pourcentage encore disponible à la vente.

L’éleveur fixe le prix

Et si pour le consommateur, c’est la garantie d’une « transparence totale », assure le duo d’entrepreneurs, leur drôle d’idée présente également de sacrés avantages pour les éleveurs. « C’est eux qui fixent le prix, reprend Clément Thollot. Selon la progression de la réservation, ils peuvent être sûrs de vendre leur animal, nous pouvons même leur verser une partie de la somme récoltée, avant même qu’il n’ait fini de grandir… »

Une fois passée par la case abattoir, l’entreprise se charge d’envoyer la viande à domicile en 24 à 48 h en France, via une société de transport frigorifique. Pour accompagner son projet, l’équipe de Pig’s Daddy a lancé un financement participatif sur Kisskissbankbank. La start-up souhaite récolter au moins 10.000 euros.