Montpellier: Higher Roch, le vertige du luxe à 50 mètres du sol

URBANISME Construite dans le quartier du Nouveau Saint-Roch, sur une ancienne friche de la SNCF, la tour sera réservée à une clientèle aisée…

Jérôme Diesnis

— 

La tour Higher Roch, dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020, culminera à 50m dans le ciel de Montpellier
La tour Higher Roch, dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020, culminera à 50m dans le ciel de Montpellier — Golem Image
  • Higher Roch, implanté dans la ZAC Nouveau Saint-Roch, en plein centre-ville, est présenté par ses concepteurs comme le nouveau repère totem de la ville de Montpellier.
  • Elle culminera à 50 mètres de haut. La vente des 82 appartements est ouverte depuis le 8 mars. Les travaux débuteront en octobre 2018. Elle sera livrée deux ans plus tard.

Elle mesurera 50 mètres tout pile et ses concepteurs, les promoteurs immobiliers Vinci Immobilier et PragmA (dont l’actionnaire majoritaire appartient au groupe Société Générale) et le cabinet d’architectes Brenac et Gonzalez, la présente comme le nouveau repère totem de la ville de Montpellier. Rien que ça.

Une vue aérienne des derniers étages de la tour Higher Roch dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020 à Montpellier
Une vue aérienne des derniers étages de la tour Higher Roch dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020 à Montpellier - Golem Image

 

Il est vrai qu’Higher Roch, implanté dans le nouveau Saint-Roch, en plein centre-ville ne passera pas inaperçu. « On recherchait une architecture méditerranéenne, à travers sa culture, son climat, son paysage, son contexte ses modes de vie, souligne l’architecte Xavier Gonzalez. Les énormes terrasses et baies vitrée permettront une vue sur la ville et sur le lointain. »

>> A lire aussi : Montpellier fait des folies avec son architecture

La servitude du Peyrou, hauteur maximale autorisée pour les bâtiments en centre-ville (à 68m haut-dessus du niveau de la mer), « a été respectée », selon ses concepteurs.

Le permis de construire obtenu mardi, les travaux débuteront en octobre pour une livraison des 82 appartements prévue dans le courant du second trimestre 2018. Le prix au mètre carré (hors stationnement) de ces appartements « tout connecté » s’échelonneront de 5.000 à 6.500 euros pour les plus spacieux dans les étages supérieurs.

 

 Une vue depuis une terrasse de la tour Higher Roch dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020 à Montpellier
Une vue depuis une terrasse de la tour Higher Roch dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020 à Montpellier - Infime

Tout en haut, l’inaccessible

38 lettres d’intention ont déjà été signées par des acheteurs charmés par ses courbes inspirées des danseuses de flamenco. Le prix du dernier étage, avec une terrasse de 300m2 au-dessus d’un appartement de 240m2, sera astronomique… et secret. Il se négociera auprès d’acquéreurs fortunés. En revanche, pas de logements sociaux ni de primo-accédants dont les offres sont limitées aux bâtiments adjacents au sein de cet ensemble baptisé City Roch.

 

La terrasse Rooftop de 300m2 au sommet de la tour Higher Roch dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020 à Montpellier
La terrasse Rooftop de 300m2 au sommet de la tour Higher Roch dont la livraison est prévue pour le second semestre 2020 à Montpellier - Infime

 

Le projet Higher Roch participe à la réhabilitation du quartier et notamment à l’ancienne friche ferroviaire de la gare de marchandises de la SNCF. Il s’inscrit dans le projet plus vaste, de la ZAC du Nouveau Saint-Roch, sur une surface d’environ 130.000 m2, dans lequel figure commerces, un second parking de 800 places (à livrer), hôtel et parc d’1,2 hectare notamment. « Le centre-ville doit être une pépite. Nous réinvestissons d’anciennes friches », évoque Max Lévita, premier adjoint au maire de Montpellier et président de la Serm, en charge de l’aménagement de la ville.

 

Une vue depuis un salon de la tour Higher Roch dont la construction débutera en octobre à Montpellier
Une vue depuis un salon de la tour Higher Roch dont la construction débutera en octobre à Montpellier - Infime

« Les habitants ont été pris en compte dans ces décisions avec l’organisation de plusieurs réunions de concertation », souligne Christophe Pérez, directeur général de la Serm. « Cette réalisation valorise le centre-ville ».