Montpellier: Un gang volait des mini-pelles et les revendait dans les pays de l'Est

FAITS DIVERS Huit personnes ont été placées en garde à vue, une enquête est en cours…

N.B.

— 

Une pelle mécanique, à Carnon (illustration).
Une pelle mécanique, à Carnon (illustration). — CAPMAN VINCENT/SIPA

Les gendarmes de l'Hérault​ ont interpellé cette semaine des malfaiteurs présumés, soupçonnés d’avoir dérobé des mini-pelles sur des chantiers, relate France Bleu.

Ces huit personnes auraient agi sur des chantiers autour de Montpellier : selon le site de la station héraultaise, une dizaine d’engins mécaniques auraient été dérobés par ce gang.

Plusieurs dizaines de milliers d’euros

Certaines machines, qui disparaissent depuis le printemps dernier, étaient ensuite revendues dans les pays de l’Est, notamment, pour plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Huit personnes ont été placées en garde en vue, dont deux hommes, âgés d’une quarantaine d’années, présentés comme les cerveaux de cette bande des mini-pelles.