Montpellier: Naufragé de la neige, il laisse un poème à une femme aperçue dans un hébergement d’urgence

INSOLITE Le petit bout de papier a été retrouvé par un conseiller municipal qui nettoyait la salle...

N.B.

— 

Quatre centres d'accueil d'urgence ont été ouverts à Montpellier. Ils ont accueilli 450 naufragés l'A9, mais pas seulement.
Quatre centres d'accueil d'urgence ont été ouverts à Montpellier. Ils ont accueilli 450 naufragés l'A9, mais pas seulement. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Dans la nuit de jeudi à vendredi, de nombreux naufragés de la route ont passé une deuxième nuit dans les hébergements d’urgence, mis en place dans la métropole de Montpellier, pour accueillir ceux qui ont dû abandonner leurs véhicules sur la route.

>> A lire aussi : VIDEO. Neige à Montpellier : Alerte rouge, dégâts... Quatre jours après, les cinq questions que l'on se pose

Mais cette grosse galère, provoquée par d’impressionnantes chutes de neige qui ont paralysé Montpellier, a aussi donné lieu à une belle histoire, racontée par France Bleu.

Une chaussette fuchsia

A Saint-Jean-de-Védas, une commune proche de Montpellier, Eric Petit, un conseiller municipal de la ville, a retrouvé en nettoyant la salle qui accueillait les naufragés un bout de papier où l’un des automobilistes en galère a couché un poème… Une déclaration d’amour, destinée à une jeune femme, rencontrée lors de cette soirée de galère.

« Je ne sais rien de vous, pas un bout de prénom, pas un petit surnom, juste des regards fugaces où je me maudissais d’être aussi troublé », écrit notamment le poète naufragé. « Vous êtes absolument magnifique », poursuit l’automobiliste, un brin séduit.

>> A lire aussi : VIDEO. Sète : Sous la neige, il dévale le mont Saint-Clair en ski

L’homme n’a emporté qu’un souvenir de cet échange de regards : dans son poème, il précise que cette jeune femme avait une « chaussette fuchsia ». Si cette naufragée de la route se reconnaît et souhaite retrouver son poète transi, Eric Petit, le conseiller municipal de Saint-Jean-de-Védas, a conservé précieusement sa prose nocturne.