Montpellier: Etudiants, louer une chambre dans une maison de retraite, ça vous dit?

SOLIDARITE A partir de septembre, quatorze jeunes vont pouvoir louer un appartement meublé dans trois des sept Ehpad de la ville…

Nicolas Bonzom

— 

Une personne âgée (illustration).
Une personne âgée (illustration). — JS EVRARD/SIPA
  • Le Centre communal d’action sociale de Montpellier va proposer à des étudiants de loger en maison de retraite.
  • Des loyers modérés seront garantis en échange d’heures de bénévolat.
  • Quatorze étudiants vont bénéficier de ce dispositif à la rentrée.

Si vous aimez le Scrabble et Motus, ce qui suit est peut-être fait pour vous : le CCAS (Centre communal d’action sociale) de Montpellier, qui se veut innovant en matière de dispositifs de solidarité envers les publics les plus fragiles, va proposer à des étudiants, à la rentrée prochaine, de louer des chambres… dans des maisons de retraite.

À partir du mois de septembre prochain, la structure proposera une colocation « à loyer modéré » dans trois de ses sept Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) à 14 étudiants montpelliérains, qui ont des difficultés à se loger.

>> A lire aussi : « C'est déplorable »... Les soignants des Ehpad épuisés réclament plus de moyens

Sur dossier de candidature

En échange, les jeunes devront consacrer trois heures par semaine à des activités bénévoles auprès des résidents. « Cela pourra être par exemple des activités d’animation, des sorties, ou simplement tenir compagnie ou parler, lutter contre l’isolement des personnes âgées, nouer des liens avec les résidents », explique Annie Yague, adjointe au maire chargée des affaires sociales et vice-président du CCAS.

Les étudiants qui sont motivés pour se lancer dans cet étonnant projet intergénérationnel devront remplir un dossier de candidature, sachant que seront privilégiées les demandes venant de jeunes gens engagés dans un cursus d’accompagnement aux personnes âgées. « Mais nous ne nous limiterons pas à cela », reprend Annie Yague.

Et s’ils le souhaitent, les jeunes locataires de ces appartements meublés pourront même prendre le repas dans la salle à manger avec les autres pensionnaires de l’Ehpad. Une façon de rompre avec l’isolement des personnes âgées, mais aussi de donner un coup de pouce à des étudiants de la ville, confrontés à l’enfer du logement à Montpellier.