Montpellier : Le stade de la Mosson pourrait devenir... un hôtel d'entreprises

URBANISME Quand le nouveau stade Louis-Nicollin sera construit, l’ancien chaudron du MHSC pourrait accueillir de petites pépites locales…

Nicolas Bonzom

— 

Le stade de la Mosson.
Le stade de la Mosson. — N. Bonzom / Maxele Presse

En 2019, pour le mondial féminin de football, sera posée la première pierre du stade Louis-Nicollin, dans le futur quartier Cambacérès, à Montpellier. Une fois le nouvel écrin achevé, le MHSC​ quittera les terres qui l’ont vu naître et devenir champion de France.

>> A lire aussi : Montpellier : Gare, stade, parc... Y'aura quoi dans le futur quartier Cambacérès ?

Mais que va bien pouvoir devenir ce vieux stade, empreint de tant de souvenirs, mais en proie aux inondations à chaque épisode cévenol ? Philippe Saurel (divers gauche), maire et président de la métropole de Montpellier, songe à le transformer en… hôtel d’entreprises, a-t-il indiqué lors d’une interview en public, organisée par la Lettre M.

Réhausser les infrastructures

« Le stade étant construit en zone inondable, a expliqué le maire, la loi nous empêche de reconstruire à sa place si nous le détruisons. L’idée, c’est de conserver les infrastructures, en les rehaussant pour laisser passer les eaux en cas d’inondations. »

>> A lire aussi : Villes du futur : A quoi ressemblera Montpellier en 2050 ?

L’ex-chaudron du MHSC accueillerait ainsi de petites pépites locales, un peu à l’image des incubateurs de la métropole renommés mondialement. Quant à la pelouse, ne gâchons rien, le maire y voit un jardin urbain, des jardins partagés ou un parc, comme ce fut le cas à Highbury, à Londres, où le tapis vert qui a vu galoper Arsenal pendant plus de 90 ans a été transformé en 2013 en parc paysager au cœur d’un complexe de luxe.

Un projet qui étonne les écologistes de Montpellier : « Comment ? Des travaux sont possibles ? Mais il faudrait quand même supprimer le stade ?, s’exclament les militants montpelliérains d’Europe Ecologie-Les Verts. Y mettre des entreprises ? Donc on nous explique que les supporters ne veulent plus aller à la Paillade mais les entreprises si ? »