Montpellier: Une association s'inquiète sur l'avenir des arbres du parc Montcalm

URBANISME Les gardiens de Montcalm estiment que 1.050 arbres vont être abattus. « Ce chiffre n’est plus d’actualité », répond la Serm…

Nicolas Bonzom

— 

Le parc Montcalm, à Montpellier.
Le parc Montcalm, à Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Les gardiens de Montcalm ont réuni une pétition de 7.000 signataires.
  • L’association estime que 1.050 arbres vont être abattus dans le parc.
  • La Serm assure que ce chiffre n’est plus d’actualité.

Depuis des années, le parc Montcalm, à Montpellier (Hérault), ne cesse d’être au centre de polémiques. D’abord, parce que la première mouture de la ligne 5 du tramway devait le traverser. Elu en 2014, le maire Philippe Saurel (divers gauche) l’a préservé du « ting ting » des rames, tenant ainsi l’une de ses promesses de candidat pendant la campagne.

Aujourd’hui, ce sont les arbres de ce dernier « poumon vert » de la ville qui suscitent l’inquiétude de Montpelliérains. L’association « Les gardiens de Montcalm » a lancé une pétition sur change.org, qui avait rassemblé ce jeudi plus de 7.000 signataires.

>> A lire aussi : Montpellier : Découvrez les futurs parcours probables de la ligne 5 du tramway

« Ce chiffre n’est plus d’actualité »

Son objectif : sauver les « 1.050 arbres » de cet ancien terrain militaire de quelque 23 hectares qui, selon l’association, vont être abattus. « Il existe aujourd’hui très peu d’endroits comme celui-là à Montpellier… Conserver un espace de verdure, ce n’est pas du luxe », témoigne Jean-Michel Justamon, l’un des « gardiens de Montcalm ».

« Ce chiffre n’est plus d’actualité, explique Christophe Pérez, directeur de la Serm, la société d’équipement de la ville. Il se trouvait dans le dossier d’études d’impact de 2011, qui avait été réalisé quand le parcours du tramway passait à l’intérieur du parc. »

>> A lire aussi : VIDÉO. Montpellier : Shopping, vague de surf, cinéma en plein air... Ode à la mer, c'est pour 2021

La ligne 5 du tramway hors du site, ce ne sont plus désormais que « 69 arbres sains » qui seront coupés, assure le directeur de la Serm, auxquels s’ajoutent les plus vieux, que l’entretien normal veut que l’on abatte. « Nous en replanterons 1.120, ce qui fera au total 2.100 arbres sur le parc », souligne Christophe Pérez. En lisière du parc, le long de l’avenue des chasseurs, un ensemble de 600 logements est prévu. « Nous serons à proximité du tramway, il faut des logements, c’est une nécessité », reprend-il.

Dans le parc Montcalm, qui occupera également une fonction de rétention, pour tenter de lutter contre les inondations, des équipements sportifs seront aménagés.