VIDEO. Hérault: D'ici 2022, 100% des habitants seront raccordables au très haut débit

INTERNET Le département de l’Hérault lance son plan très haut débit, annoncé il y a deux ans…

Nicolas Bonzom

— 

Dans certains coins du département, Internet rame (Illustration).
Dans certains coins du département, Internet rame (Illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Dans certains coins du département, les débits Internet sont au plus bas.
  • Annoncé il y a deux ans, le plan de l’Hérault entre en vigueur cette année.
  • D’ici 2022, tous les habitants seront raccordables au très haut débit.

Si à Montpellier Internet file à vitesse grand V, ce n’est pas le cas dans d’autres contrées de l’Hérault, qui se débrouillent avec des connexions limitées. En octobre 2016, tandis qu’un plan anti-zones blanches était annoncé par le département, 20 Minutes avait questionné ces habitants pour qui envoyer un e-mail est une manœuvre ardue.

>> A lire aussi : Ces coins de l'Hérault où surfer sur Internet est une vraie galère

A Saint-Bauzille-de-la-Sylve, « le débit est très lent, c’est une galère au quotidien. On a l’impression d’avoir été oublié », confiait un employé de mairie. « On est ralenti dans notre travail », témoignait un entrepreneur du coin. « C’est très frustrant de voir ces pages qui mettent, parfois, une bonne dizaine de minutes pour s’ouvrir ! », assurait un habitant de Popian, dans l’Hérault. Pour ces petites communes, c’est un véritable problème économique : les entreprises ne viennent pas, ou alors, elles partent aussitôt.

100 % des Héraultais en haut débit d’ici 2022

Bientôt la fin de la galère pour ces zones où les débits sont au plus bas : après deux ans d’études, le département a annoncé le déploiement de son plan très haut débit. D’ici 2022, 100 % des Héraultais bénéficieront d’un réseau à très haut débit, avec un minimum de 30 Mb/s. Le bout du monde, pour certains habitants des hauts cantons, dont certains se prennent la tête avec… 2 à 4 Mb/s à peine, dans les bons jours.

Pour parvenir à cet objectif, le département a attribué une concession à l’entreprise Covage pour la construction, la commercialisation et l’exploitation du très haut débit pendant vingt-cinq ans dans le département. Coût de l’opération : 384 millions d’euros.

Une convention signée ce lundi

Le projet permettra aussi « un déploiement égalitaire de la fibre optique (connexion internet et Wi-Fi) sur tout le département et il favorisera les communes rurales qui sont en dehors des bassins économiques en renforçant leur attractivité. Les villes et les campagnes doivent bénéficier des mêmes services », ajoute le département de l’Hérault.

>> A lire aussi : Voyage dans ces communes... où le portable ne passe pas

D’ici la fin de l’année, 15.000 foyers et entreprises seront raccordables au très haut débit, et dès l’année prochaine, 60.000 y auront droit chaque année d’ici 2022, avec un niveau de 100 Mb/s minimum. Ce lundi matin, la convention entre le département de l’Hérault et l’entreprise Covage a été signée. Les travaux peuvent désormais commencer.