VIDÉO. Hérault: Participez à un «Wikipédia» sur les soldats de la Première Guerre mondiale

HISTOIRE Le département invite les internautes à aider à l’indexation des fiches de ceux qui ont combattu entre 1914 et 1918…

Nicolas Bonzom

— 

Des soldats de la Première Guerre Mondiale.
Des soldats de la Première Guerre Mondiale. — HUFFSCHMITT / SIPA
  • Cette année, nous commémorerons le centenaire de l’Armistice de 1918.
  • Le département de l'Hérault invite les internautes à donner un coup de pouce à l’indexation des fiches matricules des soldats héraultais et sud-aveyronnais.
  • Cela permettra de retrouver la trace de poilus en quelques clics.

A quelques mois du centenaire de l’Armistice du 11-novembre 1918, le département de l’Hérault lance un vaste projet collaboratif qui devrait séduire ceux que l’Histoire passionne : les internautes tentés par l’aventure sont invités à participer à la création d’une grande base de données sur les quelque 137.000 soldats héraultais et sud-aveyronnais (sur la circonscription de Saint-Affrique) qui ont combattu de 1914 à 1918.

>> A lire aussi : Stade Toulousain : L’incroyable Lubin-Lebrère, miraculé de la Première Guerre mondiale et international borgne

« Nous recherchons des petites mains, qui ont envie d’œuvrer pour l’histoire de notre département », souligne Sylvie Desachy, la directrice des archives de l’Hérault.

Un travail de fourmi

Les volontaires peuvent s’inscrire dès ce jeudi sur le site pierresvives.herault.fr, créer leur profil d’archiviste en herbe, se retrousser les manches, chausser leurs demi-lunes… et se lancer dans ce travail de fourmi : l’internaute se retrouve en effet face à des registres d’époque, à l’écriture très rétro, dont il devra indexer numériquement les informations (l’état civil du soldat, son métier, ses caractéristiques physiques, sa carrière militaire ou encore ses éventuelles blessures subies lors des combats au front).

Un exemple de registre de soldats héraultais de la Première Guerre mondiale.
Un exemple de registre de soldats héraultais de la Première Guerre mondiale. - Département de l'Hérault

Les soldats dont les vieilles fiches matricules ont été transformées rejoindront une base de données géante, où les curieux, les fans de généalogie ou bien les chercheurs qui se penchent sur la Première Guerre mondiale pourront retrouver la trace d’un poilu disparu, leur grand-père ou leur arrière-grand-père, par exemple, en quelques clics.

>> A lire aussi : Une épave presque intacte de sous-marin de la Première guerre retrouvée en Belgique

Et à la manière de Wikipédia, si un internaute détecte une erreur, il pourra la corriger. Un coup de pouce bénévole, mais « passionnant » : « Cela permet de voyager dans cette époque, de découvrir la vie de ces soldats ou croiser d’étonnants profils, note Sylvie Desachy. Dernièrement, nous sommes tombés sur la fiche d’un cantonnier magicien ! »