Adélaïde Taouni représente le Languedoc-Roussillon en finale de miss Curvy samedi
Adélaïde Taouni représente le Languedoc-Roussillon en finale de miss Curvy samedi — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

CONCOURS

Montpellier: Adélaïde Taouni, au nom de toutes les femmes rondes

Aujourd’hui bien dans son corps, la Montpelliéraine qui représente samedi le Languedoc-Roussillon en finale du concours Miss Curvy, explique la difficulté à s’assumer…

Elle est l’un des dix-huit finalistes de l’élection miss Curvy. Adélaïde Taouni représentera le Languedoc-Roussillon dans les Landes, à Mézos. Un concours de beauté pas comme les autres, où les finalistes prouvent que l’on peut être belle en assumant ses rondeurs. « Je me suis inscrite car c’est une façon de montrer à toutes les femmes que l’on peut être belle, même en faisant du 44 ou du 46. Qu’on n’est pas obligée de se cacher derrière des vêtements trop larges. »

A la voir poser avec son écharpe et sa couronne au milieu de la place de la Comédie, difficile d’imaginer le chemin parcouru. « Je n’ai pas toujours eu confiance en moi. J’ai toujours été plus grande, plus costaud que les autres. J’ai connu beaucoup de moments compliqués à l’école primaire et au collège, où les autres enfants sont souvent féroces entre eux. »

Travail sur l’estime de soi

A 21 ans, elle s’assume désormais complètement et son sourire est rayonnant. Soutenue par ses proches et ses amis dans ce concours, celle qui porte le numéro 8 en finale peut espérer se parer de la couronne suprême. Cette confiance en soi est un moteur, y compris dans sa vie professionnelle.

L’esthéticienne suit une formation de socio-esthéticienne. « Cela s’adresse à des personnes en situation de fragilité, en situation de handicap, en milieu carcéral, qui suivent une chimiothérapie… C’est un travail sur l’estime de soi. » Un monde où Adélaïde Taouni est totalement épanouie.