Montpellier: Les premières images du nouveau centre nautique où officiera Philippe Lucas

URBANISME Ce véritable temple de l’eau, qui ouvrira en 2021, sera accessible aux athlètes, mais aussi aux Montpelliérains. Coût estimé du projet : 14,5 millions d’euros…

Nicolas Bonzom

— 

C'est ici que Philippe Lucas, ex-entraîneur de Laure Manaudou, officiera.
C'est ici que Philippe Lucas, ex-entraîneur de Laure Manaudou, officiera. — Chabanne

Si, après plus de deux ans d’attente et d’interrogations, Philippe Lucas a fini par quitter les bassins de Narbonne pour ceux de Montpellier, il lui fallait un écrin digne de ce nom.

Il faut dire que le centre nautique Neptune de la Mosson, au nord-ouest de Montpellier, ouvert au mois de décembre 1969, où l’entraîneur s’est installé, a pris depuis près de cinquante ans un sacré coup de vieux… Sa réhabilitation en un véritable temple de l’eau de plus de 11.200 m2 est désormais sur les rails : la métropole de Montpellier, qui estime le coût du projet à 14,5 millions d’euros, mise sur une ouverture totale à la rentrée 2021.

La totalité du nouveau centre Neptune ouvrira en septembre 2021.
La totalité du nouveau centre Neptune ouvrira en septembre 2021. - Chabanne

« Pour que tous les publics cohabitent ensemble »

« La réhabilitation est nécessaire pour être en conformité avec les exigences actuelles, et accueillir tous les publics, explique Philippe Saurel, maire et président (divers gauche) de la métropole de Montpellier. Des familles jusqu’aux athlètes de haut niveau. »

>> A lire aussi : Philippe Lucas, Balmy, les « France »... Montpellier veut s'imposer dans la natation française

Car si tout sera fait pour mettre l’écurie de l’ex-entraîneur de Laure Manaudou dans les meilleures conditions (un bassin sportif de 313 m2, une entrée indépendante, une salle de musculation…), les athlètes cohabiteront avec les Montpelliérains, ceux qui fréquentent le centre pour apprendre, se détendre ou se maintenir en forme.

Le centre Neptune sera ouvert aux athlètes et aux Montpelliérains.
Le centre Neptune sera ouvert aux athlètes et aux Montpelliérains. - Chabanne

Un pentagliss

« Nous avons pensé le projet pour que tous les publics cohabitent ensemble, en totale harmonie », note l’architecte Jean Chabanne, qui a dessiné le projet. Un bassin, une pataugeoire, une aire de jeux d’eau, un pentagliss de six pistes, des plages minérales et végétales mais également des terrains de beach-volley seront à la disposition des petits et des grands nageurs. Les travaux devraient débuter en septembre 2019.

De son côté, Philippe Lucas semble plutôt ravi de ce projet aux allures futuristes. « La performance, c’est le temps que tu passes dans l’eau et la volonté que tu y mets, explique-t-il à e-metropolitain. Mais, il est clair que tu es toujours plus efficace dans la vie d’un club et d’une structure professionnelle, quand tu as des équipements modernes ».