Montpellier: Un premier arbre à livres a poussé dans le quartier Méditerranée

LECTURE L’initiative permet à tous de se servir dans cette bibliothèque, ramener les ouvrages ou en porter d’autres…

Nicolas Bonzom

— 

Le premier arbre à livres de Montpellier installé sur la place Jaumes.
Le premier arbre à livres de Montpellier installé sur la place Jaumes. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Un premier arbre à livres a été installé dans le quartier Méditerranée.
  • C’est l’association Mare Nostrum qui est à l’origine du projet.
  • D’autres arbres de ce type pourraient être installés en ville.

Un drôle d’arbre a fleuri sur le faubourg Méditerranée à Montpellier : un arbre à livres. Jane Eyre de Charlotte Bronte, Le diable au corps de Raymond Radiguet, La France ligotée de Georges Frêche ou Tchoupi a perdu son doudou… Ici chacun peut se se servir dans cette petite bibliothèque de rue, ramener les ouvrages, ou en apporter d’autres.

« C’est une super initiative, s’exclame une habitante, qui dévore un roman attablée à la boulangerie du coin. Pour les enfants, notamment, il y a des livres, des bande dessinées… » A ses côtés, une habituée de la place Jaumes ne tarit pas d’éloges sur cette initiative. « C’est bien plus facile que d’aller à la bibliothèque ! Et c’est gratuit ! »

>> A lire aussi : >>> A lire aussi : A Nantes, un arbre à livres installé dans le quartier des Dervallières

« Cela crée du lien »

Financée par la ville et le département, l’initiative a été lancée par l’association Mare Nostrum, qui regroupe des habitants de cet étonnant quartier, un véritable petit village à quelques pas de la gare. « Cela génère de la curiosité, cela crée du lien sur cette place, autour de la lecture », confie Marie Neuschwander, la secrétaire de l’association.

C’est l’agence de design montpelliéraine de Thibault Desombre qui a donné vie à ce petit meuble étonnant. A ses côtés, ce sont Pierre Bachelin et Miki Kaya, ébéniste, qui ont façonné la bibliothèque avec du châtaignier tout droit venu des Cévennes. Et à l’association Mare Nostrum, les bénévoles prêtent une attention de tous les instants à leur précieux arbre à livres : « Nous organisons des tours de garde, nous jetons un œil aux livres déposés, nous vérifions leur état », reprend la secrétaire. Une nouveauté à Montpellier, qui pourrait faire son chemin. Selon son succès, d’autres bibliothèques de rue de ce type pourraient, peut-être, prochainement, fleurir dans d’autres quartiers.