Montpellier: Après avoir accueilli les Rolling Stones ou U2, l’espace rock va devenir… un cimetière

INSOLITE D’immenses stars se sont produites en plein air, devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, sur ce site, depuis le début des années 1990. Désormais, le lieu accueillera un cimetière métropolitain…

Nicolas Bonzom

— 

Cimetière dans un village de France (illustration).
Cimetière dans un village de France (illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA
  • Dès 2019, l'espace rock, vide depuis quelques années, deviendra un cimetière.
  • A l’horizon 2032, il sera l’un des grands cimetières de France.

Voilà un endroit qui a laissé aux Montpelliérains des souvenirs impérissables. Aménagé au début des années 1990, l’espace Rock de Grammont a accueilli les Rolling Stones, les Pink Floyd ou encore U2, devant plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Cet espace mythique de concerts en plein air, en jachère depuis de longues années, va changer de visage : dès la Toussaint 2019, il deviendra… un immense cimetière.

Un manque de place dans les cimetières

Un cimetière intercommunal, à l’usage des 31 communes de la métropole de Montpellier. Et, selon Laurent Jaoul (divers gauche), maire de Saint-Brès et vice-président de la collectivité, ce sera d’ailleurs, lorsqu’il sera totalement achevé, à l’horizon 2032, l’un des trois plus grands cimetières de France, après Bordeaux et Grenoble.

>> A lire aussi : Peut-on encore se faire enterrer au Père-Lachaise ou au cimetière de Montparnasse ?

Et si la métropole de Montpellier se lance dans ce chantier d’une cinquantaine de millions d’euros, c’est parce que, côté cimetière, c’est un peu la crise. « En termes de “foncier”, reprend l’élu, nous avons un à deux d’avance, mais dans deux ans, nous serons arrivés à saturation. » Mais si pour les chrétiens, trouver un emplacement n’est pas encore trop compliqué à Montpellier, ça l’est particulièrement pour les autres confessions.

Un site de 11.000 places

« Nous avons peu de disponibilité pour les juifs, et un manque flagrant de tombes pour les musulmans », regrette Philippe Saurel (divers gauche), le maire de Montpellier.

Installé entre l’actuel cimetière Saint-Etienne et le parcours de santé, ce site, doté de 11.000 places en caveau, a été imaginé par l’agence d’architectes de Montpellier Traverses, qui a fait le choix d’une grande qualité paysagère, avec de grands arbres.

Avoir comme dernière demeure un lieu où a résonné, il y a quelques années de cela, Sympathy for the devil des Rolling Stones ou encore With or without you de U2, voilà une idée qui ne devrait pas déplaire à quelques passionnés de rock du coin.