Nîmes: Un tatoueur condamné pour des agressions sexuelles sur des clientes

JUSTICE L’homme a expliqué qu’il avait été victime d’une « pulsion du bisou »…

N.B.
— 
Un tatoueur (illustration).
Un tatoueur (illustration). — P.Fayolle/SIPA

Un homme de 30 ans a été condamné à 12 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nîmes, et à son inscription au fichier des délinquants sexuels. Ce tatoueur était accusé d’agressions sexuelles par deux de ses clientes.

« Une pulsion du bisou »

Dans les procès-verbaux, rapporte Objectif Gard, il est notamment évoqué des caresses sur les parties intimes. Une victime aurait également été embrassée par le prévenu, qui aurait expliqué aux enquêteurs qu’il aurait eu « une pulsion du bisou ».

Un SMS qu’il aurait envoyé à une cliente qui aurait quitté la pièce brusquement après une agression a été évoqué lors du procès à Nîmes : « Désolé pour tout à l’heure, mais j’avais trop envie de toi. » Pour tenter de se défendre, l’ancien tatoueur a évoqué un complot de gens qui lui en voudraient. Le tribunal ne l’a pas cru, et l’a condamné.