La talonneuse Gaëlle Mignot (ballon en main) avec l'équipe de France lors d'un match du Tournoi des VI Nations en Italie, le 2 février 2013 à Rovato.
La talonneuse Gaëlle Mignot (ballon en main) avec l'équipe de France lors d'un match du Tournoi des VI Nations en Italie, le 2 février 2013 à Rovato. — G. Piazzolla / Sipa

RUGBY

Rugby: La capitaine de l’équipe de France Gaëlle Mignot devient la première femme professionnelle

Gaëlle Mignot, capitaine de Montpellier et de l’équipe de France, s’est engagée en Angleterre où elle va devenir la première Française à bénéficier du statut professionnel…

Elle nous avait dit à la fin de la saison dernière, après son cinquième titre de championne de France, le sixième de Montpellier, qu’elle attendrait l’issue de la Coupe du monde de rugby pour réfléchir à son avenir. Finalement, l’avenir de Gaëlle Mignot se déroulera loin de Montpellier : outre-Manche, dans le premier championnat professionnel européen.

Très investie à Provale pour la reconnaissance du rugby féminin

Très investie pour la reconnaissance et le développement du rugby féminin, la talonneuse de 30 ans militait à Provale (le syndicat des joueurs de rugby professionnels) pour la reconnaissance du statut professionnel pour les joueuses de rugby en France. En attendant de l’obtenir, elle devient la première joueuse française professionnelle de l’histoire. Elle évoluera à Richmond, où elle sera en concurrence avec une Néo-Zélandaise.

>> A lire aussi : Top 8: Montpellier et Gaëlle Mignot championnes de France pour la sixième fois

L’Angleterre, championne du monde 2014, a échoué cet été en finale, en Irlande, contre la Nouvelle-Zélande. La France a terminé troisième de l’épreuve.