Narbonne: La caissière ne scannait pas tous les produits et en faisait profiter ses proches

FAITS DIVERS Elle a été condamnée par le tribunal à un an de prison avec sursis...

N.B.
— 
Une femme, caissière dans un supermarché.
Une femme, caissière dans un supermarché. — VALINCO/SIPA

Dix personnes ont été jugées pour « vol en réunion » lundi devant le tribunal correctionnel de  dans l’Aude : pendant environ six mois, une caissière d’un supermarché de Lézignan-Corbières aurait fait passer des chariots remplis de victuailles pour quelques euros… Le stratagème : elle ne scannait pas tous les produits.

C’est une cliente du magasin qui a prévenu la direction, étonnée de voir devant elle un chariot plein n’être facturé qu’une petite dizaine d’euros, rapporte 

60.280 euros de préjudice

Entre le 1er janvier et le 14 juillet, un ami, des voisins, mais également un proche auraient bénéficié des largesses de l’hôtesse de caisse, qui remplissait son réfrigérateur avec une partie des courses, ou récupérait un peu d’argent au passage.

Au total, le montant du préjudice est de 60.280 euros pour le supermarché. Pour se défendre, les prévenus ont évoqué des difficultés financières. La caissière a été condamnée, indique  à un an de prison avec sursis assortis de 200 heures de travaux d’intérêt général. L’ensemble des prévenus devra indemniser le magasin.