Montpellier: Un cambriolage ultra-violent qui avait mal tourné jugé aux assises

JUSTICE Traumatisée par l’agression de sa fille, une nonagénaire est morte d’une crise cardiaque…

N.B.

— 

Illustration: Justice, loi.
Illustration: Justice, loi. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Trois hommes comparaissent, à partir de ce lundi jusqu’à vendredi, devant la cour d’assises de l’Hérault, pour un violent cambriolage commis dans la propriété d’une sexagénaire, à Saint-Just, une commune située près de Lunel.

Le trio avait pénétré dans la maison de cette Héraultaise, en mars 2014.

Une crise cardiaque

Ils avaient, rapporte Midi Libre, malmené, neutralisé d’une décharge électrique et frappé à coups de pied dans la tête l’habitante de 69 ans, qui a été défigurée. Elle a ensuite été ligotée, sommée de donner l’emplacement d’un prétendu coffre-fort.

Traumatisée par l’agression, la mère de la sexagénaire est morte d’une crise cardiaque. Ce sont des traces ADN qui avaient permis de remonter jusqu’à la piste d’un premier individu. Ses deux complices avaient été interpellés peu de temps après.