Paris suspects: Les frères Karabatic renoncent à se pourvoir en cassation

JUSTICE Les joueurs acceptent au passage le bien-fondé de leurs condamnations à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende...

Nicolas Bonzom

— 

Les frères Karabatic connaîtront le verdict de leur procès en appel le 1er février.
Les frères Karabatic connaîtront le verdict de leur procès en appel le 1er février. — PASCAL GUYOT / AFP

C’est la fin du feuilleton des paris suspects. Selon l’Equipe, les frères Nikola et Luka Karabatic ont décidé de ne plus se pourvoir comme prévu en cassation, acceptant le bien-fondé de la décision de la Cour d’appel de Montpellier, le 1er février dernier.

>> A lire aussi : Les quatre questions que l'on se pose sur l'affaire Karabatic

Les deux joueurs avaient été condamnés en appel à une peine de deux mois de prison avec sursis, assortis de 10.000 euros d’amende pour des faits de complicité d’escroquerie, dans le cadre des paris suspects sur le match Cesson/Montpellier.

D’étranges paris

En mai 2012, la Française des jeux avait alerté les autorités judiciaires sur d’étranges paris, anormalement élevés, pris tous à peu près au même moment. La justice soupçonnera alors des joueurs du MAHB (devenu MHB) et leurs proches, dont les compagnons des frères Karabatic, d’avoir parié sur ce match, présumé truqué.

« Le mal est fait, ils veulent passer à autre chose », a déclaré à l’AFP l’avocat qui avait annoncé leur pourvoi en cassation, Jean-Marc Darrigade.