Perpignan: Un détenu menaçait de mort son ex-compagnon par téléphone depuis sa cellule

JUSTICE L'homme a déjà été condamné à quinze reprises par la justice...

N.B.

— 

Un surveillant de prison. (Illustration)
Un surveillant de prison. (Illustration) — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Un homme, déjà condamné à 15 reprises pour destruction de biens publics, violences mais aussi apologie d’un acte de terrorisme, a écopé à Perpignan de 18 mois de prison, dont 10 avec sursis et une mise à l’épreuve, dont l’obligation de se soigner.

Il faisait croire qu’il prenait des nouvelles de son fils

Il était soupçonné d’avoir proféré des menaces de mort à l’encontre de son ancienne compagne, et de la mère de cette dernière… depuis la cellule de sa prison.

>> A lire aussi : Autoriser les téléphones portables bridés dans les prisons ? Un débat sous tension

Le détenu passait en effet ses coups de fil malveillants via différents téléphones portables dans la maison d’arrêt dans laquelle il était incarcéré. Il faisait croire qu’il prenait des nouvelles de son fils, raconte le site de L’Indépendant.