Gard: Plus d’emplois aidés? Le maire supprime garderie, cantine et transports scolaires

RENTRÉE A Domessargues, les élèves ont été privés de services périscolaires. La fin des contrats aidés, qui touche cinq emplois, contraindrait la commune à ces mesures d’urgence…

Jerome Diesnis

— 

Illustration de rentrée scolaire
Illustration de rentrée scolaire — J. Urbach/ 20 Minutes

Rentrée tendue à l’école élémentaire de Domessargues, dans le Gard, où sont scolarisés 170 enfants issus de quatre communes rurales (Domessargues, Moulézan, Mauressargues, Montagnac). Confronté au non-renouvellement de cinq emplois aidés, le maire a décidé de trancher dans le vif de façon spectaculaire : lundi, jour de rentrée, il n’y avait pas de garderie, pas davantage de cantine, ni de transports scolaires. « Tous les services périscolaires sont arrêtés. On ne sait pas comment ils vont fonctionner à l’avenir », explique-t-il.

« On est dos au mur »

Le maire devait rencontrer le préfet du Gard lundi soir afin d’obtenir une dérogation pour prolonger les aides à l’emploi. « Si nous n’obtenons pas de réponse, nous ne serons pas en capacité d’assurer le même niveau périscolaire, reprend l’édile. On est dos au mur. Si on parle de maltraitance dans les services publics, c’est bien de cela dont il s’agit. »

Les services ont repris normalement ce mardi mais pourraient ne pas être assurés tous les jours en attendant de trouver une solution.