VIDEO. Montpellier: Un nouveau lycée ouvrira (enfin) à Cournonterral en 2022

EDUCATION Depuis longtemps, les jeunes de l’ouest de la capitale héraultaise souffrent de temps de transport très importants…

Nicolas Bonzom
— 
Des lycéens (illustration).
Des lycéens (illustration). — Florence Durand / Sipa

Depuis des années, les habitants de l’ouest de Montpellier désespèrent de voir, un jour, un lycée sortir de terre près de chez eux… Pour certains élèves de Fabrègues, Pignan, Saint-Jean-de-Védas ou encore Lavérune, il faut aujourd’hui 1 h, voire 1 h 30 de transport afin de rejoindre leur établissement. Une situation difficilement tenable.

>> A lire aussi : VIDEO. Académie de Montpellier : Les cinq chiffres clés de la rentrée scolaire

« C’est épuisant ! », confie un lycéen védasien, inscrit à Montpellier. Le vœu des habitants de l’ouest montpelliérain est désormais exaucé : ce jeudi matin, Carole Delga, présidente PS du conseil régional, a annoncé qu’un nouvel établissement ouvrira ses portes en 2022 à Cournonterral, sur un terrain de 6 ha le long de la RD 5. L’option Fabrègues, quant à elle, a été écartée au profit de cette commune de 5.800 habitants.

Entre 1.300 et 1.400 élèves

« Cela permettra de réduire le trajet des élèves et soulager considérablement les effectifs des lycées Clémenceau et Jules-Guesde qui les accueillent », note Carole Delga.

L’établissement, qui disposera d’un internat, accueillera entre 1.300 et 1.400 lycéens et bénéficiera d’une proximité avec la piscine Poséidon et le futur complexe sportif.

Un autre lycée à Sommières

>> A lire aussi : Rentrée scolaire : Le pont de l'Ascension est supprimé cette année

« C’est bien sûr une excellente nouvelle pour les jeunes de l’ouest de Montpellier, qui souffrent réellement de la longueur des trajets, mais aussi pour le lycée Clémenceau car l’établissement est en sureffectif, avec des locaux exigus et un manque de salles », confie Jean-Baptiste Thibaud, président du conseil FCPE du lycée Clémenceau, qui accueille bon nombre de futurs bacheliers venus des communes de l’ouest.

Autre engagement de la région : la construction d’un autre lycée, à Sommières, dans le Gard, pour soulager les effectifs de Milhaud, sur un terrain de quelque 4,8 ha, le long de la RD 22. Une ouverture qui permettrait à 129 élèves de seconde générale un gain de temps de transport de 30 à 45 minutes quotidiennement, assure la collectivité.