Nîmes: L’homme qui avait semé la panique à la gare placé sous contrôle judiciaire

FAITS DIVERS Interpellé samedi à la gare de Nîmes, en possession d’un pistolet d’alarme, l’homme sera jugé le 26 septembre…

E.P.
— 
L'homme sera jugé le 26 septembre.
L'homme sera jugé le 26 septembre. — SIPA

Samedi 19 août un homme d’une trentaine d’années avait semé la panique à la gare de Nîmes, qui avait été évacuée. L’individu a été présenté au parquet ce lundi matin et placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès, fixé au 26 septembre prochain, rapporte Midi Libre. Il avait été interpellé en possession d’un pistolet d’alarme et de résine de cannabis.

>> A lire aussi : Devant les conditions de vie en prison, une avocate attaque l’Etat

Une passante a donné l’alerte

C’est une passante qui ce soir-là vers 21 h a prévenu les forces de l’ordre, après avoir repéré un homme en train de manipuler une arme dans un coin de la gare. Elle a fourni une photo du suspect aux policiers qui l’ont interpellé une heure plus tard environ, après l’évacuation de la gare.

>> A lire aussi : Une voiture en feu lancée dans un bar du Gard

Durant sa prolongation de garde à vue, ce dimanche, une expertise psychologique a été menée sur le trentenaire et il en ressort qu’il était en totale possession de ses moyens physiques et psychologiques.