Gard: Concurrencé par l'Espagne, un agriculteur jette des dizaines de tonnes de melons

AGRICULTEUR Soixante-dix tonnes sont déjà parties à la poubelle, quatre-vingt autres devraient prendre le même chemin…

Nicolas Bonzom

— 

Des melons (illustration).
Des melons (illustration). — WINFIELD PETER/SIPA

Samuel Solans, agriculteur à Aigues-Mortes, dans le département du Gard, est « au bord de la crise de nerfs », assure le syndicat des Jeunes agriculteurs.

Le producteur ne sait plus quoi faire de ses melons, qu’il n’arrive plus à vendre, raconteFrance Bleu Gard Lozère. La surproduction en France et surtout la concurrence espagnole dans les grandes surfaces sont pointées du doigt par le Gardois.

>> A lire aussi : VIDÉO. Languedoc : Pourquoi les viticulteurs sont saoulés par les vins espagnols

70 tonnes à la poubelle

L’agriculteur, qui produit aussi des carottes et des pommes de terre, accumule les cagettes dans son hangar. Il a dû en jeter 70 tonnes à la poubelle, 80 autres tonnes devraient suivre le même chemin si aucune solution n’est trouvée.

« Je ne dors plus, ça me tord le cœur de mettre autant d’énergie et de voir mes melons finir à la poubelle, témoigne Samuel Solans à la station. On ne peut pas rivaliser avec l’Espagne. Il faut que les consommateurs, les grandes surfaces achètent français. »