Hérault: Quinze et dix-huit ans de prison pour la mère du petit Wassim et son compagnon

JUSTICE L’enfant de deux ans et demi avait subi un véritable calvaire en 2013…

N.B. avec AFP

— 

Illustration: Justice, loi.
Illustration: Justice, loi. — Patrick Semansky/AP/SIPA

C’est le calvaire d’un enfant de 2 ans et demi qui était aux assises de l’Hérault. Jeudi, Floriane, 30 ans et Samir, 31 ans, ont été condamnés à respectivement 15 et 18 ans de prison pour des violences ayant entraîné la mort de Wassim, en 2013. Ils ont été reconnus coupables de « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » sur un mineur et par ascendant ou personne ayant autorité.

>> A lire aussi : Le calvaire d’un enfant de 2 ans, mort en 2013, devant les assises

Mort le 21 août 2013, après 15 jours de calvaire dans un appartement du centre de Béziers, le garçonnet portait, selon le rapport d’autopsie, 75 lésions sur tout le corps, des coups, des morsures, des fractures et des brûlures. « Vous ne pouviez pas ne pas les voir », a lancé l’avocate générale aux accusés, et particulièrement à la mère.

Des images terribles du corps de l’enfant

Devant les dénégations des accusés, qui se sont renvoyés la responsabilité des violences, des images terribles du corps de l’enfant ont été projetées.

Le procès a mis en lumière une jeune mère à la grande instabilité affective, qui multipliait les compagnons et vivait dans la crainte qu’ils la quittent, comme l’avait fait le père de Wassim. Travaillant dans un supermarché tôt le matin, elle avait confié la garde de son fils à son compagnon, sous bracelet électronique pour des faits de petite délinquance.

C’est elle qui avait alerté les pompiers en rentrant du travail. Son compagnon avait pris la fuite. Les deux condamnés ont dix jours pour faire appel du verdict de la cour.