Montpellier: Leur lycée évacué à cause d’un incendie, les candidats devront repasser le bac

ENSEIGNEMENT Un feu de broussailles s’était déclaré aux abords du lycée en pleine épreuve de langues. Les candidats, privés d’une heure d’examen, doivent tout recommencer vendredi...

Jerome Diesnis

— 

Des élèves lors de l'épreuve du bac .
Des élèves lors de l'épreuve du bac . — Frederick Florin AFP
  • Les élèves du lycée Jean-Monnet avaient dû quitter la salle en plein examen du bac en raison d’un départ d’incendie à proximité
  • Les 125 lycéens repasseront une nouvelle épreuve de langue vivante vendredi

Cent vingt-cinq élèves de l’académie de Montpellier vont devoir repasser une épreuve écrite, sur laquelle ils planchaient lundi. L’alarme incendie s’était déclenchée à la suite d’un feu de broussailles aux abords du lycée Jean Monnet à Montpellier. Au moment de l’alerte, 110 élèves de terminale S de l’épreuve de langue vivante 1, et quinze élèves d’autres sections bénéficiant d’un tiers-temps, se trouvaient dans le centre d’examen.

« Les candidats étaient logiquement frustrés »

Il leur restait encore une heure dix d’épreuve lorsque l’alarme s’est mise en marche. « Les candidats étaient logiquement frustrés de ne pas avoir pu composer sur la durée. Pour que ce soit équitable par rapport à tous les autres candidats, il est bien normal qu’ils soient convoqués de nouveau », explique Laurent Thiéffaine, directeur du cabinet du recteur de Montpellier.

Les candidats repasseront l’épreuve vendredi. L’origine de l’incendie est pour l’heure indéterminée.