Pyrénées-Orientales: L’usage de l’eau réglementée en raison d’une crainte de sécheresse

ENVIRONNEMENT Le département est frappé par une baisse importante du niveau des nappes phréatiques…

Nicolas Bonzom

— 

Il est interdit d'arroser en journée.
Il est interdit d'arroser en journée. — LANCELOT FREDERIC/SIPA

Si les Pyrénées-Orientales ne sont pas concernés par la vigilance orange canicule qui frappe la France, le département est menacé par la sécheresse.

Après une saison 2015/2016 marquée « par un important déficit pluviométrique et par des niveaux des nappes phréatiques de la plaine du Roussillon historiquement bas, expliquent les services de la préfecture, les précipitations de ces derniers mois n’ont pas permis une recharge suffisante sur certaines parties du territoire ».

>> A lire aussi : VIDÉO. La France manque d'eau, faut-il craindre une grande sécheresse ?

Arrosage des pelouses et remplissage des piscines interdits en journée

La situation est particulièrement sensible sur la bordure côtière, dans les Aspres et sur une partie de la vallée du Réart où le niveau des nappes phréatiques est « très bas ».

Pour éviter que le problème ne s’aggrave, la préfecture a décidé de limiter certains usages. Sont interdits l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins (sauf les potagers) et des espaces sportifs de 8 h à 20 h, le lavage des véhicules hors des stations professionnelles (sauf autorisation spécifique), le remplissage des piscines, le lavage à l’eau des voiries, des terrasses et des façades et les fontaines.

Une trentaine de communes (le détail ici) sont concernées par ces mesures, qui ne s’appliquent pas à l’eau issue des rivières et des canaux, dont Perpignan.