Montpellier: Dix mois après l'incendie de trois discothèques, quatre personnes interpellées

FAITS DIVERS Le Heat, le Milk et le Folies avaient été ravagés par les flammes dans la nuit du 12 au 13 septembre…

Nicolas Bonzom
— 
Le Milk, après l'incendie, en septembre.
Le Milk, après l'incendie, en septembre. — N. Bonzom / Maxele Presse

Le 13 septembre, le monde des nuits montpelliéraines se réveillait avec la gueule de bois : trois des boîtes les plus fréquentées de la ville étaient détruites par les flammes.

>> A lire aussi : Montpellier : Trois des principales discothèques de la ville victimes d'un incendie

Trois discothèques de l’avenue de la Mer, le Milk, le Heat et le Folies, avaient été victimes pendant la nuit d’un violent incendie. Le lendemain matin, malgré l’intervention des pompiers, il ne restait que des cendres de ce complexe très réputé.

L'incendie des discothèques dans la nuit du 12 au 13 septembre a été allumé à l'arrière du Milk. Son origine volontaire ne fait guère de doute.
L'incendie des discothèques dans la nuit du 12 au 13 septembre a été allumé à l'arrière du Milk. Son origine volontaire ne fait guère de doute. - Nicolas Bonzom / Agence Maxele Presse

Des restes d’hydrocarbure

Tandis que les discothèques ont aujourd’hui rouvert, du côté de Saint-Jean-de-Védas, l’enquête avance. Mardi matin, les forces de l’ordre ont procédé à quatre interpellations, à la cité Gély et dans le quartier des Marels, rapporte Midi Libre.

>> A lire aussi : VIDÉO. Montpellier : Quatre mois après l’incendie, le Heat et le Milk renaissent de leurs cendres

Les interrogatoires pourraient permettre, si ces personnes ont quelque chose à voir avec l’incendie, d’en savoir un peu plus sur les motivations. Sur place, les techniciens de la police scientifique ont retrouvé des restes d’hydrocarbure, des traces d’effraction et les images de la vidéosurveillance ont été analysées, relate le quotidien régional.

Les discothèques du Milk et du Folies ont été ravagées par les flammes dans la nuit du 12 au 13 septembre à Montpellier. Le Heat a également été touché, dans une moindre mesure
Les discothèques du Milk et du Folies ont été ravagées par les flammes dans la nuit du 12 au 13 septembre à Montpellier. Le Heat a également été touché, dans une moindre mesure - Nicolas Bonzom / Agence Maxele Presse