Pyrénées-Orientales: Après dix ans de combat, ils parviennent à faire démonter des antennes-relais

SANTE L’opérateur SFR a retiré ses appareils du château d’eau de Villeneuve-de-la-Raho. Bouygues doit suivre…

N.B.

— 

Des antennes relais (Ilustration).
Des antennes relais (Ilustration). — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Voilà des années que les habitants de Villeneuve-de-la-Raho grognent contre les antennes-relais de téléphonie mobile : vingt-cinq trônaient jusqu’ici sur le château d’eau de cette commune de 3.800 habitants des Pyrénées-Orientales.

Depuis dix ans, ils se mobilisent pour qu’elles soient démontées, et mises à l’écart des habitations. Pour les Villeneuvois, ces antennes auraient des effets nocifs sur la santé.

Bouygues aussi

Lundi, les habitants ont gagné une première bataille : l’opérateur SFR a démantelé onze antennes implantées sur l’édifice, rapporte L’Indépendant, sous les bravos, notamment de l’association Un mât pour les ondes, qui mène le combat.

Bouygues devrait retirer ses antennes du bâtiment d’ici la fin du mois, note le quotidien régional. La mobilisation devrait à présent se focaliser sur les antennes d’Orange.