Hérault: Bientôt une gare TER à Castelnau-le-Lez?

TRANSPORTS La halte pourrait être créée au pôle d’échanges de Notre-Dame-de-Sablassou…

Nicolas Bonzom

— 

Notre-Dame-de-Sablassou à Castelnau-le-Lez.
Notre-Dame-de-Sablassou à Castelnau-le-Lez. — Google Maps
  • Castelnau-le-Lez n’a pas de gare, contrairement à Baillargues.
  • La gare pourrait être créée à Notre-Dame-de-Sablassou.
  • Elle mettrait Montpellier à deux minutes de train.

Si, avec près de 20.000 habitants, Castelnau-le-Lez est l’une des communes les plus peuplées de la métropole de Montpellier, elle n’a pas la chance d’avoir une gare SNCF… à l’instar de Baillargues, où des TER font halte quotidiennement. Et si cela changeait ?

Mercredi, Philippe Saurel (divers gauche), le maire de Montpellier et président de la métropole, a dévoilé ses ambitions en termes de transports. Si la métropole veut booster son réseau de bus, la collectivité lance aussi un plan de développement de ses pôles d’échanges multimodaux, où plusieurs modes de transports se rejoignent.

>> A lire aussi : Montpellier : C'est quoi ces bus «à haut niveau de service» qui vont débarquer en ville ?

« Oui, c’est un projet qui existe »

En plus de celui de la gare TER de Baillargues, de la gare Saint-Roch à Montpellier et de la gare Sud-de-France, en pleine construction sur l’ancien site de la Mogère, ceux de la gare de Villeneuve-lès-Maguelone et de Notre-Dame-de-Sablassou seront repensés.

>> A lire aussi : Hérault : A Baillargues, la suppression du passage à niveau, c’est pour 2018

Et sur ce dernier, situé sur la commune de Castelnau-le-Lez, Philippe Saurel n’a pas exclu de faire arrêter le train. L’idée n’est pas irréalisable, puisque le pôle, qui comprend un parking et un arrêt de tramway, est situé à quelques mètres de la voie ferrée.

« Oui, c’est un projet qui existe, et dont nous avions parlé à l’époque avec Georges Frêche, confie Jean-Pierre Grand (LR), le maire de Castelnau-le-Lez, joint par 20 Minutes, qui note qu’un dossier est en cours. La mise en place d’une halte TER permettrait de mettre Montpellier à deux minutes de train, et d’aller sur Lunel et Nîmes. »