Législatives: La Lozère solidement ancrée à droite

ELECTIONS En Lozère, Pierre Morel-À-L’Huissier va tenter de briguer un quatrième mandat. Cette terre de droite est l’un des rares départements à avoir a porté François Fillon en tête au premier tour de l’élection présidentielle…

Jérôme Diesnis

— 

Pierre Morel-À-L'Huissier brigue un quatrième mandat en Lozère.
Pierre Morel-À-L'Huissier brigue un quatrième mandat en Lozère. — Fred Tanneau AFP
  • La Lozère est une terre de droite qui avait résisté à la vague rose aux élections législatives de 2012
  • Le département le moins peuplé de France avait néanmoins basculé à gauche lors des élections départementales au bénéfice d’un redécoupage des cantons

Elu sans discontinuer depuis 2002, Pierre Morel-À-L’Huissier (LR) brigue un quatrième mandat dans l’unique circonscription de la Lozère. Le département le moins peuplé de France (76.360 habitants) est solidement ancré à droite. Au premier tour de l’élection présidentielle, il fut même l’un des rares à avoir porté François Fillon (LR) en tête.

Le député-maire de Fournels avait résisté à la vague rose lors des précédentes législatives pour 400 voix. Il va tenter de récidiver face à Francis Palombi, président de la Confédération des Commerçants de France, investi par La République en marche.

Le département a basculé à gauche en 2015

De l’espoir pour les adversaires de Pierre Morel-À-L’Huissier ? Lors des élections départementales de 2016, le département a basculé à gauche, prenant à contre-pied la tendance nationale. Mais ce résultat étonnant était lié avant tout au redécoupage des cantons, lequel avait permis à la socialiste Sophie Pantel de s’installer sur le perchoir. Car en termes de voix, la droite était très largement arrivée en tête avec 64,58 % des suffrages exprimés. Le matelas est épais pour envisager un quatrième mandat.