VIDEO. Hérault: Aurélien Evangélisti, dieu des joutes à Sète, arrête sa carrière

TRADITIONS Le champion a remporté sept fois le tournoi de la Saint-Louis, qui a lieu tous les étés…

Nicolas Bonzom
— 
Aurélien Evangélisti.
Aurélien Evangélisti. — Capture d'écran Facebook Aurélien Evangélisti

Aurélien Evangélisti raccroche la lance et le pavois. Le champion incontesté de joutes, qui s’impose depuis des années lors de la Saint-Louis, à Sète, arrête sa carrière.

L’Héraultais a confirmé l’information à 20 Minutes, jeudi. Celui que l’on surnomme « Le patron », tant il survole l’épreuve depuis le début des années 2000, a remporté les joutes de Sète sept fois. La première fois, c’était en 2001. Le record depuis 1945.



« J’aspire à autre chose »

« L’année dernière, c’était ma 20e saison [dans la catégorie lourds], confie-t-il sur la chaîne YouTube En avant partout! de Costa Bordino. Quand on ajoute trois saisons en junior, ça fait 23 ans, j’ai senti le besoin de passer mon chemin, passer à autre chose. Les joutes ont fait partie de ma vie, j’aspire à autre chose. Les événements des années précédentes m’ont fait prendre conscience que j’avais besoin de changer d’air. »

Aurélien Evangélisti continuera, dit-il, à s’impliquer pour la Jeune lance sétoise, dans des opérations caritatives dans la région également, mais il assure qu’il ne retournera pas sur la tintaine. « C’est une décision mûrement réfléchie. Je savais que je ne ferais pas de vieux os dans les joutes. (…) Je sens une lassitude. Quand il n’y a plus d’envie, quand il n’y a plus de plaisir… Je suis en train de restaurer mon bateau, je vais profiter du littoral. Je vais profiter de ma famille, de ma compagne… Je vais couper. »

La sécurité des compétiteurs en question

L’élément déclencheur, c’était « en 2014, lorsque j’ai fait deux jours d’hôpital après avoir subi une joute dangereuse, et qu’il n’y a pas eu de sanction derrière… ». Des faits qui ont marqué le jouteur… Alors qu’en 2016, quand il jette sa lance sur son adversaire dans l’eau, des faits qu’il regrette aujourd’hui, il est suspendu huit tournois.

Dans les joutes, la sécurité des compétiteurs n’est pas assurée comme il le faudrait, assure Aurélien Evangélisti dans cette interview vidéo, où le champion héraultais de 38 ans apparaît très remonté contre les instances dirigeantes de la discipline…