Top 14: Picamoles a signé un précontrat avec Montpellier, Mohed Altrad prêt à un transfert record

RUGBY Mohed Altrad a annoncé avoir signé un précontrat avec Louis Picamoles pour son retour de Montpellier. Mais pour attirer le troisième ligne centre, il devra percer le plafond du record de transfert dans un sport où ce type de transaction est rare…

Jérôme Diesnis

— 

Selon le président du MHR Mohed Altrad, Louis Picamoles a signé un pré-contrat avec Montpellier, dont il a croisé pour la dernière fois la route avec Northampton en Coupe d'Europe
Selon le président du MHR Mohed Altrad, Louis Picamoles a signé un pré-contrat avec Montpellier, dont il a croisé pour la dernière fois la route avec Northampton en Coupe d'Europe — Seconds Left/Shuttersto/SIPA
  • Mohed Altrad explique qu’il reste des détails administratifs à régler : le troisième ligne centre de l’équipe de France est sous contrat pour deux ans avec Northampton
  • Les Anglais n’ont pas l’intention, à ce jour, de vendre leur joueur

Dans une interview donnée à France 3, le président du MHR Mohed Altrad explique avoir signé un précontrat avec Louis Picamoles, numéro huit de l’équipe de France. L’actuel troisième ligne centre de Northampton avait achevé sa formation à Montpellier avant d’y découvrir le haut niveau en Top 16, à l’époque, et d’y connaître ses premières sélections en équipe de France. Il avait rejoint Toulouse en 2009 avant de signer en Angleterre en 2016.

« Il a signé un précontrat. Il devrait nous rejoindre après la tournée de l’équipe de France », explique Mohed Altrad. « Il reste des aspects administratifs avec son club actuel qui n’ont pas encore été réglés. » Car il y a pour l’instant un hic. Picamoles a signé pour trois ans en 2016 avec les Saints, auxquels il doit encore deux ans de contrat.

« Je ne vois pas Northampton devenir un club vendeur »

Mohed Altrad est prêt à proposer un très gros salaire à celui qu’il considère comme « le meilleur troisième ligne centre au monde », et mettre une grosse somme d’argent pour s’offrir le numéro huit, pour ce qui pourrait être le plus gros transfert de l’histoire du rugby français.

Il lui faudra être très persuasif : jusqu’à présent, les Britanniques, septièmes de Premiership, ont affiché leur intention de fermer toutes les portes à son éventuel retour en France. « Je ne vois pas Northampton devenir un club vendeur, avait expliqué le directeur du rugby de Northampton Jim Mallinder, après la victoire des siens en championnats contre les Harlequins, le 6 mai. Nous voulons conserver nos meilleurs joueurs. Louis Picamoles a signé un contrat de trois saisons, il vient de finir sa première année et il ne détient pas de clause libératoire. Il n’y a aucune raison de voir Louis évoluer ailleurs. »