Le demi de mêlée de Perpignan Florian Cazenave, en 2012
Le demi de mêlée de Perpignan Florian Cazenave, en 2012 — RODRIGUEZ PASCAL/SIPA

RUGBY

Top 14: Devenu borgne, Florian Cazeneuve a le droit de rejouer au rugby en France quatre ans après

L’ex-demi de mêlée de Perpignan et Tarbes a perdu un œil en 2013. Interdit de jouer en France, il a dû s’exiler en Italie pour continuer à vivre de son métier. Mais le règlement a changé: il évoluera la saison prochaine à Brive...

  • Florian Cazenave était un ancien international U20 de rugby lorsqu’il a perdu l’usage de l’œil gauche dans une féria en 2013
  • Après un an de rééducation, un règlement de la fédération française de rugby lui avait interdit de prendre une licence en France, il avait dû s’exiler en Italie
  • Le changement de règlement  lui permet de rejouer en France la saison prochaine, à Brive

Borgne depuis 2013, l’ex-Perpignanais Florian Cazenave va rejouer en Top 14. Il lui aura fallu quatre ans pour de nouveau jouer au rugby et pratiquer son métier en France. Victime d’un accident au cours d’une féria en juillet 2013, le demi de mêlée, international U20 originaire des Hautes-Pyrénées, avait perdu l’usage de l’œil gauche. Après un an de rééducation, il avait dû quitter la France pour l’Italie, à Reggio Emilia. Un règlement l’avait empêché de prendre une licence en France.

>> A lire aussi : Top 14: La Fédération refuse la licence au Perpignanais Florian Cazenave, qui a perdu l'usage d'un oeil

« Le règlement de la FFR est très clair : quand on a perdu un organe bilatéral, il y a une contre-indication formelle à la pratique du rugby », avait expliqué en 2014 le président du Comité médical de la fédération Jean-Claude Peyrin. En annexe du règlement médical figurait une liste dédiée aux « contre-indications de la pratique du rugby en compétition », où « la perte fonctionnelle d’un organe pair », comme « l’œil, le rein, un membre… » était inscrite.

« L’instinct est revenu. »

La nouvelle équipe dirigeante à la FFR, présidée par Bernard Laporte, a changé ce règlement. Trois saisons plus tard, l’ancien Catalan aujourd’hui âgé de 27 ans s’est engagé avec Brive, en Top 14. Une victoire sur le temps pour celui qui estime avoir retrouvé toutes ses aptitudes sur et en dehors du terrain.

« J’ai compensé par un port de tête différent, une acuité de l’œil valide beaucoup plus importante, des réflexes neurologiques et intellectuels différents. La répétition des exercices crée un nouveau chemin neurologique, le cerveau réagit de façon automatique. Je gagne du temps, j’anticipe plus, explique-t-il à l’AFP. Reggio a aussi servi à automatiser cette gestuelle. La première saison, j’y pensais sur chaque ballon. La deuxième un peu moins. Et la troisième, l’instinct est revenu. »