Présidentielle: Béziers, Saint-Gilles, Beaucaire... Comment les fiefs FN du Languedoc ont-ils voté?

POLITIQUE « 20 Minutes » fait le point sur les scores de Marine Le Pen dans cinq territoires de la région…

Nicolas Bonzom

— 

Marine Le Pen, candidate du Front nationale à la présidentielle française 2017, le 16 novembre 2016 à Paris.
Marine Le Pen, candidate du Front nationale à la présidentielle française 2017, le 16 novembre 2016 à Paris. — SIPA

Si Emmanuel Macron a été élu dimanche président de la République avec une large avance sur Marine Le Pen, ce n’est pas toujours le cas dans certaines communes du Languedoc et du Roussillon, où le FN est bien implanté. 20 Minutes se penche sur les scores de la candidate d’extrême droite dans ses fiefs de la région…

>> A lire aussi : Présidentielle : Après la victoire de Macron, la grande incertitude des législatives

Saint-Gilles

Dans cette commune d’environ 13.300 habitants, les habitants ont placé Marine Le Pen en tête au 2e tour de la présidentielle, dimanche : la candidate de l’extrême droite a atteint 55,55 % des suffrages exprimés, contre 44,45 % pour Emmanuel Macron.

Un résultat sans réelle surprise : Saint-Gilles est l’une des communes qui composent la désormais célèbre 2e circonscription du Gard, où le FN bat des records depuis des années. C’est ici que Gilbert Collard a été élu député, il y a cinq ans. « Merci de tout cœur aux électeurs de la 2e circonscription du Gard, hommes et femmes libres et fiers ! », a d’ailleurs salué l’avocat marseillais, ce lundi matin, sur Twitter.

Il est vrai que sur ce territoire, le FN est premier, parfois largement, dans la plupart des villes de plus de 4.000 habitants qui composent la circonscription : 52,49 % à Aigues-Mortes, 52,92 % à Vauvert, 53,75 % au Grau-du-Roi, 54,18 % à Générac, 55,51 % à Beauvoisin, 56,29 % à Saint-Laurent-d’Aigouze, 56,98 % à Milhaud, 58,89 % à Aimargues, 59,67 % au Cailar ou 59,74 % à Uchaud. Seules quatre communes de ce type font office d’exception : Sommières, où Emmanuel Macron a séduit 61,40 % des électeurs, mais aussi Calvisson (57,39 %), Clarensac (55,81 %) et Vergèze (51,83 %).

Les résultats sur la commune de Saint-Gilles :

Beaucaire

C’est l’autre fief lepéniste dans le Gard. La commune de quelque 15.500 habitants, qui a élu Julien Sanchez premier magistrat en 2014, a placé Marine Le Pen en tête du 2e tour dimanche, avec 55,47 %, contre 44,53 % pour Emmanuel Macron, soit à peu près le même rapport de force qu’à Saint-Gilles, à une vingtaine de kilomètres de là. Le jeune maire FN évoquait dimanche à ce propos un « résultat historique » sur Twitter.

Les résultats sur la commune de Beaucaire :

Béziers

C’est la seule véritable surprise de ce 2e tour dans le Languedoc : territoire acquis au FN depuis la conquête de la mairie en 2014 par Robert Ménard, Béziers n’a pas placé Marine Le Pen en tête des suffrages, dimanche. A 47,31 %, la candidate de l’extrême droite est même distancée de plus de 5 points par le président élu.

Mais les soutiens du FN ont plutôt de quoi se réjouir de ce résultat, assurait ce lundi matin le premier magistrat de la sous-préfecture héraultaise, sur Facebook. « Plus de 47 % des voix pour Marine Le Pen à Béziers. Une progression de plus de 16 % par rapport au premier tour de cette présidentielle, écrit Robert Ménard. Des chiffres exceptionnels, pour ne pas dire uniques, dans une ville de plus de 75.000 habitants. »

Ce sont les résultats globaux de la 6e circonscription qui semblaient donner le sourire à Robert Ménard, ce lundi : 51,58 % pour le FN sur ce territoire. Dont un score élevé à Villeneuve-lès-Béziers : 60,51 %. Des scores qui pourraient être « une belle promesse de victoire pour les législatives du mois de juin prochain », assure Robert Ménard.

Les résultats sur la commune de Béziers :

Le littoral héraultais

Les communes du littoral de l’Hérault sont depuis longtemps attirées par le vote FN. Le 2e tour de la présidentielle n’a pas dérogé à la règle, dimanche : sur les 13 communes qui disposent d’un accès direct à la mer, neuf ont placé Marine Le Pen en tête.

Quatre font office d’exception : trois communes de l’est du département, Mauguio-Carnon, qui offre 57,51 % à Emmanuel Macron, la Grande-Motte, où le président élu fait 55,49 %, Villeneuve-lès-Maguelone, dans la métropole de Montpellier, où il réunit 53,30 % des voix, et Sète, où le bulletin En Marche ! a attiré 55,69 % des électeurs.

Et hormis l’Île singulière, l’ensemble des stations du bassin de Thau et de l’ouest héraultais a voté en masse pour Marine Le Pen : la candidate rassemble 58,94 % des voix à Valras-Plage, 58,19 % à Vias, 56,41 % à Vendres, 55,82 % à Portiragnes, 54,37 % à Agde, 53,60 % à Sérignan et 51,21 % à Frontignan. Côté Montpellier, Palavas-les-Flots, terre d’accueil historique de meetings et de rendez-vous du FN, est la seule commune du littoral où Marine Le Pen est en tête, avec 51,33 % des suffrages.

Perpignan

La capitale du Roussillon abrite les espoirs de Louis Aliot, vice-président du FN, et compagnon de Marine Le Pen. Arrivé en tête au 1er tour des municipales en 2014, le conseiller municipal n’est malgré tout pas parvenu à arracher l’hôtel de ville au maire sortant UMP Jean-Marc Pujol, rassemblant 44,89 % au 2e tour. Trois ans plus tard, sa compagne a réalisé 40,29 %, derrière Emmanuel Macron, qui a fait 59,71 % des voix.

Les résultats sur la commune de Perpignan :