VIDEO. Rugby à XIII: Le joueur qui avait mis KO à l’arbitre radié à vie

RUGBY A XIII La Fédération français de rugby à XIII a infligé une peine exemplaire au jeune junior qui avait mis KO un arbitre en demi-finale de la Coupe de France. Il est suspendu à vie...

Jerome Diesnis

— 

L'agression d'un arbitre par un jeune joueur de rugby à XIII.
L'agression d'un arbitre par un jeune joueur de rugby à XIII. — Dailymotion
  • Le joueur qui avait mis KO un arbitre de rugby à XIII a été radié à vie par sa fédération
  • Il est également poursuivi au pénal
  • L’arbitre agressé aurait préféré une sanction pédagogique afin de lui faire comprendre la portée de son geste

L’image a fait le tour du Web. En pleine demi-finale de la Coupe de France junior de rugby à XIII, un joueur de Saint-Estève, dans les Pyrénées-Orientales, a violemment agressé l’arbitre du match opposant son équipe à Toulouse.

>> A lire aussi : Un joueur de rugby à XIII met un arbitre K.-O. en plein match

Le joueur venait d’être expulsé pour avoir fait un doigt d’honneur aux spectateurs. La commission de discipline a décidé de le radier à vie. « Mais est-ce que c’est l’aider de l’exclure totalement alors qu’on pourrait le forcer à endosser le maillot d’arbitre, prendre un sifflet », s’interroge l’arbitre agressé au micro de France 3.


Un joueur de rugby donne un coup de poing à un… par RugbyAddict

« Il a sali l’image du rugby »

Une sanction qui pourrait être prolongée aux autres sports et qui n’anticipe pas des conséquences au pénal. L’arbitre a déposé plainte et le président de la fédération française, Marc Palanques, s’est porté partie civile. « Cette image, on ne doit plus la voir dans une enceinte sportive, évoque l’arbitre Benjamin Casty. J’aimerais qu’on se serve de cette vidéo qui a fait le tour du monde pour ça, pas pour faire le procès d’un sport ou d’un joueur. C’est un acte isolé, il a disjoncté, sali les valeurs du rugby et notamment du rugby à XIII. Mais je ne veux pas qu’on s’acharne sur lui ».

Dans les heures qui ont suivi son coup de poing, le club de Saint-Estève a formellement condamné le geste de son joueur, avant de l’exclure et de lui interdire l’accès même à l’enceinte sportive. Le président de Saint-Estève a présenté sa démission à la fédération, que celui-ci a refusé. « Le club a un comportement exemplaire, ils ont pris des nouvelles tous les jours, reprend l’arbitre. Tout comme la fédération qui a été plus que présente. »