Gard: A-t-il planté un festival car il n'avait pas de jet privé? Maître Gims s'explique

MUSIQUE L’artiste a donné sa version des faits mercredi sur le plateau de « Touche pas à mon poste »…

Nicolas Bonzom
— 
Maître Gims  lors du concert NRJ Music Tour à la Cigale à Paris en octobre 2015
Maître Gims lors du concert NRJ Music Tour à la Cigale à Paris en octobre 2015 — SADAKA EDMOND/SIPA

La polémique a fait les gros titres, mardi : Maître Gims aurait refusé au dernier moment de participer au festival des Prés Saint-Jean, le 9 juillet à Alès, car l’organisateur n'aurait pas voulu… lui affréter un jet privé, comme 20 Minutes le racontait.

« Il nous a dit que si on louait un jet pour l’emmener depuis la Belgique jusqu’à Alès, ça pourrait le faire… On n’a pas les moyens, témoignait alors le directeur de l’association Raia, qui organise l’événement, au quotidien régional Midi Libre. Le prix d’un jet, c’est le coût des actions qu’on mène au centre de loisirs à l’année. Déjà, j’avais accepté la condition de le loger dans un hôtel 5 étoiles. Mais le jet, non. »

« Rien n’était validé »

Mercredi, Maître Gims a répondu à la polémique, sur le plateau de Touche pas à mon poste. Et la version du membre de Sexion d’Assaut n’est pas tout à fait la même.



« Rien n’était validé, a assuré l’artiste. On s’était dit "Ouais, pourquoi pas". Il n’y avait pas d’engagement. Mais il [l’organisateur du festival] a commencé à vendre des billets. » Le rappeur a fait comprendre que quoi qu’il arrive, il ne serait pas venu, car il était « pris ». « L’organisateur s’est emballé », conclut Cyril Hanouna.

Contacté par 20 Minutes, le directeur de l’association Raia n’a pas encore répondu à nos sollicitations. Sinon, mercredi, sur le plateau de Touche pas à mon poste, Matthieu Delormeau s’est proposé de prendre la place de Maître Gims…