Nîmes: Le clip de rap se transforme en émeute urbaine

FAITS DIVERS Pour les besoins d’un clip, des habitants du quartier Pissevin à Nîmes avaient effectué des rodéos dans la cité et brûlé des motos. Une dizaine de personnes a été interpellée…

Jérôme Diesnis
— 
Illustration d'un véhicule de police
Illustration d'un véhicule de police — Olivier Aballain / 20 Minutes

Les policiers de la sûreté départementale ont procédé à une dizaine d’interpellations dans la cité de Pissevin à Nîmes, mardi au petit matin, relate Objectif Gard. Les raisons de cette descente de police remontent au 19 mars.

Rodéos et motos brûlées

Ce jour-là, un cli de rap tourné dans ce quartier populaire de la préfecture gardoise avait viré à l’émeute. Des rodéos de voiture avaient eu lieu et des motos brûlés, pour les besoins du clip. Les interpellés étaient des mineurs ou de jeunes majeurs. Ils ont été placés en garde à vue.