Présidentielle: Celles, le village héraultais qui n’aime ni Le Pen, ni Macron

ELECTIONS A l’image de Celles, les chiffres insolites du premier tour dans l’Hérault, entre les records de zéros de Cheminade et le paradoxe Macron, régulièrement derrière Le Pen ou Mélenchon…

Jerome Diesnis

— 

La commune de Celles, au bord du lac du Salagou, aime voter à contre-courant: elle a tourné le dos à Macron après avoir fait la même chose au FN lors de l'élection précédente.
La commune de Celles, au bord du lac du Salagou, aime voter à contre-courant: elle a tourné le dos à Macron après avoir fait la même chose au FN lors de l'élection précédente. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

La commune de Celles, dans l’Hérault, ne fait décidément jamais rien comme les autres. Il y a un an et demi, les électeurs refusaient de glisser dans l’urne le moindre bulletin Front National lors des élections régionales, quand une vague bleue marine submergeait le Languedoc et le Roussillon.

>> A lire aussi : Hérault: la petite commune de Celles a laissé le Front national sans voix

Cette fois, c’est le grand vainqueur du premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron qui a été crédité… de 0 % des suffrages. Aucun des 24 inscrits sur les listes électorales n’a voté pour l’ancien ministre de l’économie, un cas unique dans le département de l’Hérault lors cette élection.

Mélenchon presque trois fois plus souvent en tête que Macron

A être différent, autant l’être tout à fait. Celles est aussi la commune du département restée fidèle à Benoît Hamon qui y récolte 25 % de voix (contre 5,77 % dans l’ensemble du département). Philippe Poutou du NPA y bat aussi son score départemental (10 %) et Jean-Luc Mélenchon y réalise son deuxième plus gros score dans l’Hérault : 55 % des suffrages exprimés. Il n’y a que dans la commune de Cassagnoles où le plébiscite pour le chef de file de la France insoumise est plus large encore avec 57,58 % des voix.

>> Retrouvez tous les résultats ville par ville de l'élection présidentielle

D’ailleurs, et c’est l’une des surprises du détail du scrutin dans l’Hérault, Mélenchon est arrivé en tête dans 115 communes, c’est moins bien que Le Pen (première dans 174 communes), mais beaucoup mieux que Macron (41), surreprésenté dans la première ceinture de Montpellier, et Fillon (en tête dans 18 communes). Localement, personne d’autre n’a basculé en tête. Le détail des communes gagnées par chaque candidat est à retrouver sur le Facebook de 20 Minutes Montpellier.

Jacques Cheminade : 145 zéro sur 344 communes

Mais cette fois, Celles ne se signalisera pas son vote anti-FN : Marine Le Pen y récolte… une voix. C’est Romiguières qui se singularise par l’absence de suffrages au FN, la seule dans ce cas dans l’Hérault. Et ce n’est pas un choix par défaut puisque ce village du Larzac, le plus petit du département (27 habitants) est aussi celui qui s’est le plus mobilisé pour cette élection avec 95 % de votants (et celui dont le pourcentage de voix pour Macron a été le plus important : 42,86 %). A l’opposée, c’est à Roquessels que la mobilisation a été la plus faible (67,82 %).

Les résultats dans l’Hérault :

Question zéro (voix), neuf candidats sur onze y ont eu droit au total, dans au moins une commune : Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Benoît Hamon (à Ferrières-les-Verreries) une fois, Jean Lassalle 8 fois seulement (le privilège d’être du Sud-ouest) et même un record à Montoulieu (13,13 %), Nicolas Dupont-Aignan à 12 reprises, Philippe Poutou 30 fois, François Asselineau à 50 reprises, Nathalie Arthaud 73 fois et le record est détenu par Jacques Cheminade : sur les 344 communes de l’Hérault, 145 ne lui ont pas donné le moindre suffrage.

>> A lire aussi : Présidentielle: Cinq choses qu'il faut retenir des résultats en Languedoc et en Roussillon

François Fillon (avec un minimum à 3,92 % à Ferrals-les-Montagnes) et Jean-Luc Mélenchon (qui n’a jamais obtenu moins de 10 % de suffrages) ont toujours compté au moins un partisan dans chacune des 344 communes. On doute que ça suffise à les consoler.