Pyrénées-Orientales: Un joueur de rugby à XIII met un arbitre K.-O. en plein match

FAITS DIVERS La rencontre entre Saint-Estève et Toulouse a été arrêtée, et le président a démissionné…

Nicolas Bonzom
— 
Un arbitre sort un carton rouge. Illustration.
Un arbitre sort un carton rouge. Illustration. — Le Lann / Sipa

Décidément, quelques-uns n’incarnent pas tout à fait les valeurs du rugby amateur. Quelques jours à peine après la bagarre générale qui a éclaté lors de la rencontre entre les juniors de Fleury-Salles-Coursan (Aude) et ceux de Blagnac (Haute-Garonne), une nouvelle affaire de violence secoue une équipe

C’est du rugby à XIII, cette fois-ci. Selon L’Indépendant, un joueur de Saint-Estève aurait frappé l’arbitre lors d’une demi-finale de Coupe de France des juniors. Après 25 minutes à peine de jeu, tandis que Saint-Estève (Pyrénées-Orientales) et Toulouse étaient à égalité, l’homme a asséné un violent coup de poing à la victime, la mettant K.-O.

Le président démissionne

Le match a été arrêté. L’homme est finalement ressorti de l’hôpital, où il avait été transporté, après avoir subi des soins. Il souffrait de l’os malaire et de la mâchoire.

Un incident qualifié « d’inadmissible » par le président de la fédération Marc Palanques. « J’espère que la commission nationale de discipline, laquelle se réunira mercredi, se montrera intransigeante », a indiqué le leader fédéral, « abasourdi ».

De son côté, le président du club de Saint-Estève, Christian Cozza, « se montrait tout aussi irrité », indique la fédération, soulignant qu’il remettrait sa démission. « Ce joueur avait déjà été suspendu quatre matchs, plus tôt dans la saison, et je ne souhaitais pas qu’il joue », a-t-il précisé. Le club risque une lourde sanction suite à cet événement.