Béziers: De l'explosif et des armes découverts lors d'un coup de filet sur le territoire national

FAITS DIVERS Du TATP, explosif souvent utilisé lors d’attentats-suicides, a été découvert au domicile d’un Biterrois. Des arrestations ont également eu lieu à Lyon, Tours ou en Bretagne…

Jérôme Diesnis

— 

TATP : l'explosif des attentats-suicides
TATP : l'explosif des attentats-suicides — Paul DEFOSSEUX, Tamara HOHA AFP

Plusieurs personnes ont été interpellées ce mardi, en Bretagne, dans l’Aude, à Lyon et Tours dans le cadre d’un coup de filet mené par la police judiciaire, via l’Office central de lutte contre la criminalité organisée et le SRPJ de Montpellier.

Selon Midi Libre, des pistolets automatiques, des fusils à pompe, des munitions auraient été saisis au domicile des différents protagonistes, mais aussi de l’explosif chez un Biterrois, plusieurs grammes de TATP ainsi que d’autres produits chimiques souvent utilisés pour la fabrication de bombes artisanales. La tête de ce réseau serait un sexagénaire Narbonnais au lourd passé judiciaire.

Mis en examen pour trafic d’armes en bande organisée et association de malfaiteurs

Ces hommes seraient tous issus du milieu des amateurs et collectionneurs d’armes. Les armes vendues comme inutilisables étaient ensuite reconditionnées. A ce stade, les enquêteurs pensent qu’elles n’auraient pas été écoulées dans le banditisme ni confectionnées à des fins terroristes. « On semble être avant tout sur un réseau de passionnés, qui n’écoule pas directement ses armes dans le milieu du banditisme », indique une source proche de l’enquête au quotidien.

Ils ont été mis en examen pour trafic d’armes et de munitions en bande organisée et association de malfaiteurs par un juge d’instruction de Narbonne, à l’origine de ces interpellations.