Hérault: Un moniteur se noie en pratiquant l’hydrospeed au Pont du diable

FAITS DIVERS De grands moyens ont été déployés pour retrouver l’homme qui a été aspiré dans le fleuve Hérault. Son corps a été repêché une heure plus tard…

Jérôme Diesnis

— 

Saint-Guilhem-le-Désert
Saint-Guilhem-le-Désert — OTISGVH

Un moniteur d’hydrospeed âgé de 32 ans s’est noyé mercredi dans les gorges de l’Hérault alors qu’il pratiquait cette discipline sportive à hauteur du pont du Diable, à Saint-Jean-de-Fos, à côté de Saint-Guilhem-le-Désert, l’un des plus beaux villages de France. Des témoins l’ont vu disparaître, aspirer par les eaux et ont prévenu les secours qui se sont rendus sur les lieux à 17h50.

De fréquents accidents graves

Une heure plus tard, son corps a été retrouvé mais malgré les massages cardiaques, il est décédé. Le Pont du Diable est régulièrement le théâtre d’accidents graves : malgré les interdictions, de nombreux jeunes y sautent du haut de ses quinze mètres l’été mais se réceptionnent parfois très mal entraînant des décès ou des paraplégies.