Football: Nîmes et Guingamp se moquent du rugby et fusionnent sur Twitter

INSOLITE C’est le club gardois qui a demandé les Guingampais en mariage, lundi, sur le réseau social…

Nicolas Bonzom

— 

Quand Nîmes propose de fusionner avec Guingamp...
Quand Nîmes propose de fusionner avec Guingamp... — Nîmes Olympique / Twitter

L’annonce de la fusion, lundi, entre le Stade Français et le Racing 92 a donné des ailes au Nîmes Olympique. Le club de football gardois, qui évolue en Ligue 2, s’est quelque peu moqué du rapprochement entre les deux entités quinzistes, en proposant une fusion à… Guingamp. Deux clubs qui ont l’habitude de se chambrer sur Twitter.

>> A lire aussi : «Un stade vide plus un stade vide...» Mourad Boudjellal trolle (et s'énerve) sur la fusion Racing-Stade Français

C’est Nîmes qui a fait le premier pas, lundi. Sur le réseau social, le club annonce : « Nous aussi avec Guingamp, on va fusionner », en publiant un drôle de logo où le célèbre crocodile gardois croque le triskel guingampais. « On accepte la fusion », répond alors aussitôt le community manager du club de Ligue 1.

« Pas trop fan des plans à trois »

C’est alors que le compte du Stade Malherbe de Caen s’est s’incrusté dans la discussion… rapidement renvoyé en friendzone par Guingamp : « Pas trop fan des plans à trois… » « C’est non », répète le club gardois.

Le compte Twitter des Crocodiles nîmois a même été rebaptisé un temps « Nîmes EA Guingamp ». Une fusion « pour de faux » qui a inspiré pas mal d’internautes, dont un qui a dévoilé ce que pourrait donner le maillot du rapprochement entre les deux équipes.