Nîmes : Au parloir de la prison, elle apporte un téléphone et du cannabis à son fils fiché S

JUSTICE La Montpelliéraine a été condamnée à trois mois de prison avec sursis, et le détenu à six mois de prison supplémentaires…

N.B.
— 
Un surveillant de prison (illustration)
Un surveillant de prison (illustration) — FRED SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA

Une Montpelliéraine de 56 ans a été condamnée à trois mois de prison avec sursis mardi par le tribunal correctionnel de Nîmes, dans le Gard.

Le 12 septembre dernier, la quinquagénaire avait rendu visite à son fils, fiché S, au parloir de la maison d’arrêt de la capitale gardoise. Dans son soutien-gorge, rapporte Objectif Gard, elle avait caché un portable, une puce et 12,9 grammes de cannabis.

Condamné pour apologie du terrorisme

Son fils a été condamné en 2015 à 5 ans de prison pour apologie de terrorisme.

Le quotidien régional explique qu’il diffusait sur Internet des vidéos à la gloire du terrorisme. Au-delà de la condamnation de sa mère, le détenu a été condamné à six mois ferme supplémentaires, suivant les réquisitions du procureur de la République.