Béziers: Il mord les gendarmes qui tentent de l’empêcher d’avaler un sachet de drogue

JUSTICE Un sans-abri a été condamné lundi à deux ans de prison, par le tribunal correctionnel...

Nicolas Bonzom

— 

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Un sans-abri a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Béziers, dans l’Hérault, lundi. L’homme a été présenté en comparution immédiate après une altercation avec des gendarmes, jeudi, du côté de Capestang.

Ce jour-là, les militaires tentent d’interpeller le trentenaire, repéré par un chien renifleur, relate Midi Libre. Dissimulés dans ses chaussettes, il y a 7,7 grammes de cannabis. Mais lors de sa fouille, l’homme tente d’avaler le sachet de drogue…

Malade toute la nuit

Les gendarmes se précipitent alors, les doigts dans la bouche du sans-abri, pour éviter qu’il n’ingère le cannabis. C’est alors, raconte le quotidien régional, que le suspect, très énervé, a serré les mâchoires, mordant violemment les gendarmes à pleines dents.

Ils n’ont pu lui faire lâcher prise qu’en activant leur pistolet à impulsion électrique. L’homme réussira malgré tout à avaler les quelques grammes de cannabis : un geste qui lui vaudra d’être malade toute la nuit, dans sa cellule.

64 autres grammes dans la voiture

C’est faux, a-t-il assuré devant le tribunal. « Si j’avais avalé quelque chose, on l’aurait vu à la radio. J’ai été malade parce que j’avais froid », prétend l’homme, cité par Midi Libre, qui possédait 64 autres grammes du même produit dans sa voiture.

En plus de ces deux ans de prison, le trentenaire a aussi été condamné à dédommager les victimes, qui ont eu 3 et 5 jours d’interruptions de travail, à hauteur de 2.000 euros.