Nîmes : Jeune étoilé au Guide Michelin, le Skab recherche désespérément à embaucher

CUISINE Le restaurant gastronomique, installé à deux pas des arènes, a obtenu son premier macaron en février dernier…

Nicolas Bonzom
— 
Dans les cuisines du Skab, à Nîmes.
Dans les cuisines du Skab, à Nîmes. — Le Skab

Au Skab, le téléphone ne cesse de sonner : le restaurant gastronomique de Nîmes, dans le Gard, situé à quelques pas des arènes, croule sous les réservations depuis l’obtention de sa toute première étoile au célèbre Guide Michelin, le 9 février…

>> A lire aussi : Nîmes : Le Skab décroche sa première étoile au Guide Michelin

« Ce fut une fierté immense pour nous tous. Cette étoile est venue couronner le travail de toute l’équipe, souligne Alban Barbette, le sommelier qui a ouvert cet établissement au mois d’octobre 2012. Le guide Michelin a un impact véritablement colossal. Chaque jour, il y a une liste d’attente… En ce moment, c’est complet le midi et le soir. »

Damien Sanchez et Alban Barbette, à la tête du Skab.
Damien Sanchez et Alban Barbette, à la tête du Skab. - Skab

« Un enfant Bibendum »

« Je suis fier, heureux, mais c’est aussi un soulagement, souligne Damien Sanchez, le chef du restaurant. On travaillait pour décrocher cette étoile. Depuis plus de quinze ans, je n’ai travaillé que chez des étoilés. Disons que je suis un enfant Bibendum ! » Depuis la consécration du Skab dans le célèbre guide rouge, on se presse pour goûter la noix de Saint-Jacques du chef, ou son carpaccio de veau, et sa guimauve de betterave.

« Nous prenons uniquement le nombre de clients que l’on peut, souligne Alban Barbette. Il n’est pas question de pallier sur la qualité et de faire courir nos équipes. »

Un coup de projecteur qui devrait amener, cependant, les associés à embaucher : le restaurant a besoin d’un chef de partie, d’un commis et d’un chef de rang pour prêter main-forte aux 12 talents qui composent leur équipe. Mais pour l’instant, malgré la multiplication des annonces en tous genres, à travers Pôle Emploi, Facebook ou même des chasseurs de têtes, très peu de CV ont attiré l’attention d’Alban et Damien.