VIDEO. Affaire Théo: A Montpellier, des débordements en marge de la manifestation lycéenne

FAITS DIVERS Selon les services de la préfecture, quatre personnes ont été interpellées, soit 13 depuis le début de la semaine…

N.B.

— 

Des CRS pour encadrer les manifestants ce jeudi sur l'Esplanade.
Des CRS pour encadrer les manifestants ce jeudi sur l'Esplanade. — N. Bonzom / Maxele Presse

Après la manifestation de lundi, qui a généré des débordements dans le centre-ville de Montpellier, les lycéens étaient de retour dans la rue, ce jeudi. Un rassemblement, suivi de près par de nombreux policiers, pour soutenir Théo, ce jeune homme grièvement blessé lors d’une arrestation le 2 février, à Aulnay-sous-Bois.

Selon la police, quelque 300 jeunes ont défilé ce jeudi matin dans les rues, de lycée en lycée, occasionnant au passage quelques dégradations. D’après les services de police, des casseurs, certains cagoulés ou le visage caché se seraient mêlés au cortège.

>> A lire aussi : Seize lycées bloqués à Paris, onze personnes interpellées après une manifestation contre les violences policières à Paris

Quatre interpellations, 13 depuis lundi

Dans un communiqué, le préfet de l’Hérault Pierre Pouëssel dit condamner « fermement ces débordements ». « Certains se sont montrés très violents et les forces de l’ordre ont subi de nombreux jets de projectiles. Plusieurs jeunes ont commis des actes de délinquance en agressant des passants, en dégradant des voitures, des véhicules de la police municipale ainsi qu’un tramway. Ils ont également commis plusieurs vols. »

Selon la préfecture, les forces de l’ordre, qui ont fait usage de grenades lacrymogènes, ont procédé à quatre interpellations, soit 13 au total lundi. Aucun blessé parmi les jeunes ou les passants n’est à déplorer, mais un policier a été blessé, explique-t-on.