Gard : Au 4L Trophy, on se mobilise pour retrouver Antoine et Lucas

AVIS DE RECHERCHE Vingt-sept équipes qui participent à la célèbre course porteront les visages des deux adolescents disparus…

Nicolas Bonzom

— 

Vingt-sept voitures du 4L Trophy porteront les visages de Lucas et d'Antoine.
Vingt-sept voitures du 4L Trophy porteront les visages de Lucas et d'Antoine. — 4L Trophy

Vingt-sept équipes qui participent à la célèbre course 4L Trophy ont accepté d’apposer sur leurs voitures les visages de Lucas et d’Antoine, les deux adolescents disparus dans le département du Gard, depuis le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze pour le premier et depuis le 1er mars 2016 du côté de Clarensac, pour le second.

La 20e édition de la course s’élancera le 16 février de Biarritz, et prendra la direction du désert marocain. C’est la première fois que les parents des deux disparus unissent leurs forces pour recueillir des témoignages, même si les deux affaires ne sont pas liées.

« Plus de visibilité »

« Le but est d’avoir toujours plus de visibilité, que ce soit sur les réseaux sociaux, auprès des participants, des partenaires des véhicules, ainsi que des médias », explique Claude Such, administratrice du groupe Facebook Je cherche Lucas et responsable de la campagne d’affichage dans l’Hérault de l’association Retrouvons Lucas.

Lucas a disparu à l’âge de 15 ans, le 18 mars 2015, alors qu’il se rendait à un arrêt de bus, à Bagnols-sur-Cèze. L’enquête n’a jamais réellement permis d’identifier de piste sérieuse. Un « corbeau », qui envoyait de fausses lettres d’espoir à la famille de l’adolescent a été arrêté il y a quelques mois. En décembre dernier, la police de Montpellier a lancé un appel à témoin avec un portrait-robot, pour tenter d’identifier un homme, qui aurait été présent dans le secteur du domicile de Lucas le 18 mars 2015.

L'appel à témoin lancé pour retrouver un témoin éventuel de la disparition de Lucas Tronche.
L'appel à témoin lancé pour retrouver un témoin éventuel de la disparition de Lucas Tronche. - Police

Antoine, qui avait 16 ans lors de sa disparition, n’a plus donné de nouvelles depuis son départ du domicile familial, le 1er mars 2016 à 14 h à Clarensac. Là encore, aucune piste sérieuse n’a pour l’instant été évoquée par les enquêteurs.