Attentat déjoué à Montpellier: L'un des suspects aurait projeté de frapper à Sète

TERRORISME Selon « Midi Libre », l’homme de 35 ans avait activé des réseaux pour trouver des armes pour commettre un attentat lors la Saint-Louis. Une information infirmée par les enquêteurs…

Nicolas Bonzom
— 
Sète (illustration).
Sète (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Ce dimanche matin, Midi Libre soulignait que le plus âgé des deux individus interpellés à Marseillan, lors de l’opération antiterroriste vendredi, avait cherché à se procurer des armes pour frapper, en août dernier, durant la Saint-Louis, la grande fête qui se déroule chaque année à Sète, autour des traditionnelles joutes.

>> A lire aussi : «J'ai entendu un énorme boum», raconte un témoin

Un cas signalé aux autorités

Le quotidien régional précise que l’homme, âgé de 35 ans, n’aurait finalement pas pu trouver ce qu’il souhaitait, malgré l’activation de « réseaux », par crainte également du déploiement de nombreux militaires présents sur le terrain.

Dans l’après-midi, les enquêteurs ont infirmé cette information.