Nîmes : A 6 ans, elle voit sa maman se faire frapper, elle appelle les secours

FAITS DIVERS Le compagnon de cette mère de famille, qui sortait de cellule, est reparti en prison pour six mois...

N.B.

— 

Illustration: Justice, loi.
Illustration: Justice, loi. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Un individu de 26 ans a été condamné à six mois de prison ferme supplémentaires par le tribunal correctionnel de Nîmes (Gard). Un mois après être sorti de cellule après deux ans de détention, il était accusé d’avoir violemment frappé sa compagne, qui n’a pourtant cessé de le soutenir pendant son incarcération, rapporte Objectif Gard.

Les faits se déroulent dans la nuit du 11 janvier dernier. L'homme avait alors trouvé refuge dans l’appartement de la victime, dans un petit village près de Nîmes. « Je n’arrive pas à dormir, ce soir-là j’ai pris de l’alcool et j’ai des médicaments pour dormir », explique le prévenu devant le tribunal, cité par le site d’actualité. Il réveille alors sa compagne, et lui indique qu’il va inviter des « personnes à la maison ». Cette dernière travaillant tôt, elle refuse.

La victime veut lui donner une « seconde chance »

Les coups commencent alors à pleuvoir, l’homme de 26 ans va jusqu’à mettre un couteau sous la gorge de sa compagne et tenter de l’étrangler. Réveillée par le bruit, la fille de la victime parvient à se cacher derrière le canapé, et voit sa mère se faire violenter. Du haut de ses 6 ans, elle compose alors sur un téléphone le 112, le numéro des secours, ce qui sauvera sans doute sa maman…

La victime, pourtant, n’a pas porté plainte. « Il n’a pas eu de chance dans sa vie, il a eu de gros problèmes. Je suis vraiment en colère, j’ai attendu deux ans qu’il sorte de prison, mais je veux lui donner une seconde chance », a-t-elle expliqué au juge.