Affaire des paris : Après leurs condamnations, les frères Karabatic se pourvoient en cassation

JUSTICE Il y aura peut-être un troisième procès des paris suspects pour les deux stars du handball…

Nicolas Bonzom
— 
Les frères Karabatic connaîtront le verdict de leur procès en appel le 1er février.
Les frères Karabatic connaîtront le verdict de leur procès en appel le 1er février. — PASCAL GUYOT / AFP

Il y aura peut-être un troisième procès : les handballeurs Luka et Nikola Karabatic ont annoncé jeudi soir par l’intermédiaire de leurs avocats qu’ils se pourvoyaient en cassation, après leur condamnation dans l’affaire des paris présumés truqués mercredi. Les frères ont écopé de deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende, des peines bien plus lourdes qu’en première instance…

>> A lire aussi : VIDEO. Affaire des paris : Pour les avocats des frères Karabatic, «le match continue»

Si la cour de cassation estime qu’il y a lieu de casser l’arrêt prononcé mercredi par la Cour d’appel de Montpellier, les frères stars auront droit à un nouveau procès. La procédure de pourvoi en cassation suspend la condamnation des deux joueurs.

Mickaël Robin a été relaxé

Parmi les peines les plus lourdes prononcées mercredi, l’ex-joueur du MAHB Mladen Bojinovic et le buraliste Nicolas Gillet, présentés comme les pivots de l’affaire, ont écopé de quatre mois de prison avec sursis, et respectivement 20.000 et 40.000 euros d’amende.

>> A lire aussi : Affaire des paris : Nikola Karabatic condamné à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende en appel

C’est la première fois que des peines de prison avec sursis sont prononcées à l’égard de ceux qui ont parié des sommes importantes sur la défaite à la mi-temps du MAHB, face à Cesson, en mai 2012. Première fois également qu’un protagoniste est blanchi : Mickaël Robin, ancien gardien de but de Montpellier, a été relaxé.